L'univers de Britannia Index du Forum
 
 
 
L'univers de Britannia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

l'auberge de la lune d'or
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lulyde -> Lulyde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lotus
Larbin

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 15
Localisation: rosny sous bois
Féminin
Personnage(s): Cassandra Thélaras O'neill Kaoru
Messages RP: 11
Moyenne de messages RP: 0,73

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 02:13 (2011)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Une petite auberge tout ce qui y a de plus banal, mais elle est la plus chaleureuse de toute, tous les clients de cette auberge partent toujours satisfait de leur séjours et y reviennent souvent. L'auberge est tenu par deux jeunes filles, une jeune fille brun au yeux vert mesurant 1m60, elle se nommait Eliada. Et une autre avec de longs cheveux noirs et raides – souvent attachés, les yeux brun clair, le teint mâte mesurant 1m80, elle est assez élancée, elle se nommait Cassandra. Eliada était la fille des propriétaires qui étaient partis en vacances, laissant l'auberge aux jeunes filles en qui ils avaient pleinement confiance, elle s'occupait des cuisines et du ménages. Cassandra était celle qui accueillait, servait et faisait le ménage, c'était un boulot assez bien payé. Cassandra avait toujours un sourire pour tout le monde de l'auberge mais elle évitait quand même tout contact avec les hommes. Cassandra, en cette belle matinée, était entrain de mettre les chaises et les tables en places avant l'arrivée des clients. La jeune femme n'était pas seule, sur une poutre de la toiture se trouver un oiseau un peu particulier qui observait la jeune femme, cette oiseau est un phœnix femelle qui aimer sa maîtresse car elle était assez protectrice.


« - Cassie, pourquoi on est là? Et pas dehors? »
« - Nyx, je dois bosser pour pouvoir vivre et te nourrir. De plus, tu peux sortir sans moi, non? »
« - Oui mais je préfère être avec toi. »


Nyx avait dit cette phrase allant se poser sur l'épaule de Cassandra et en se frottant contre la joue de la jeune femme. Elle lui donna un caresse et fit signe à Nyx de remonter et lui promis d'aller se balader en fin de matinée ou dans l'après-midi. Cassandra fila en cuisine pour donner un coup de main à son amie, à peine avait-elle mis un pied dans la cuisine, qu'elle se trouvait avec un panier dans les bras et une liste de courses dans celui-ci.


« - Cassie, peux-tu aller me chercher c'est quelque courses car on est bientôt à cours de provision. »
« - Bien sûr, comme ça Nyx pourra se dégourdir les ailes et prendre l'air. »


Cassandra se dirigea vers le comptoir pour prendre son sac et cape. Elle siffla Nyx pour qu'elle l'a suive. Cassandra aimait beaucoup flâner dans les rues, en saluant toutes les personnes qu'elle croisait. Elle passa bien une bonne demi-heure a faire les courses pour l'auberge quand tout un coup, elle percuta un personne, elle ne regardait pas où elle allait. La jeune femme était parterre mais elle vérifia que ses courses n'était pas abîmer, quand elle vit un main se tendre devant elle pour l'aider à se relever.


« - Excusez-moi, je ne regardais pas où j'allais. »
« - Toujours tête en l'air ma chère Cassandra. Tu ne t'es pas fait trop mal en tombant. »


Cassandra était ébahie par la personne devant elle. Elle connaissait très bien cette personne, elle ne pensait pas voir cette personne en c'est lieu. Elle saisie la main tendu avec méfiance.


« - N'est pas peur, je ne suis pas avec lui. On a du se séparer pour certaines raisons. »
« - Je veux bien te croire car sinon je le sentirai. Pourquoi es-tu là, Stephen? »
« - Pour me reposer et l'attendre. Ne t'inquiète pas, le moment venu je partirai. »
« - Je préférai que tu ne soit pas ici comme ça je suis sur de rester en vie.»
« - Je le sais bien mais c'est le seul endroit où je suis sûr d'être en sécurité. »
Cassandra regarda le jeune homme qui n'avait pas changer après sa disparition y a 5 ans. Elle se retourna pour repartir vers l'auberge, pour ne pas trop rester avec le jeune homme qui jadis fut son premier amour. Nyx qui avait observer tout le long l'échange et connaissait les sentiments de Cassandra pour le jeune homme, se posa sur l'épaule de sa maîtresse pour lui faire comprendre que le jeune homme se trouvait derrière elle. Arrivée à l'auberge, elle fonça directement dans la cuisine sans se soucier de Stephen qui se trouvait devant le comptoir dans l'attente du retour de la jeune fille. La jeune Mage était stressée en rentrant dans la cuisine.


« - Eliada, remplace-moi à la réception, s'il te plaît? »
« - Je peux pas et pourquoi donc? »
« - Je veux pas avoir affaires avec lui, regarde de qui je parle. »


Elle avait dit ça en ouvrant légèrement la porte, Eliada mis sa main de la bouche et comprenait la demande de son amie. Elle refusa car elle devait faire tout les repas et préparer les divers plats spéciaux. Cassandra se résigna a faire face au jeune homme.


« - Combien de temps restes-tu? »
« - Je ne sais pas pour le moment donc on va partir sur deux semaines. Je souhaite avoir le bonheur de t'entendre jouer du piano. »
« - Je ne peux pas pour le moment. »
« - Cassie je sais que tu me hais mais ce que je fais c'est pour protéger la personne qui m'est le plus cher. »
« - je vois pas en quoi ça me concerne et pourquoi n'es tu pas allée chez cette personne? »
« - Car elle n'est pas chez elle et je voulais pas la mettre en danger en revenant dans sa vie. »
« - Je vais te montrer ta chambre. »


Elle ne lui donna pas la chance de lui répondre, elle pris la clé de la chambre qui était le plus éloignée de toute l'auberge pour le moins possible rencontrer le jeune homme. Elle lui montra et lui donna la clé est partie aussitôt sans demander son reste. Quand elle descendit les escalier, elle pensa que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas jouer du piano. L'auberge se composait d'une grande salle où trônait un piano a queue vers le fond de la salle. Ses pas la guidèrent vers l'instrument, elle releva le couvercle de clavier avant de caresser les touches des bouts des doigts. Ses doigts se poseraient sur les notes pour jouer la mélodie qu'il la rendait nostalgique. Cassandra se mit a penser au moment qu'elle avait passer avec Stephen dans leur enfance mais cela lui était difficile de se dire qu'une personne avait eu le coeur de son ancien ami donc cette musique lui permettait de faire le point sur ses sentiments. La musique n'étant pas passer inaperçu aux oreilles des clients, certains attirer par cette musique voulu l'écouter plus clairement. Parmi eux  se trouvait Stephen qui la regardait avec un sourire triste car il savait que cette musique était le reflet des sentiments de la jeune mage. Il ne pouvait pas lui dire la vérité de son retour à Lulyde car il pensait que la jeune femme n'avait pas de sentiments pour lui. Pour lui, la regardait jouer, rire, vivre était des moments de bonheur. 




BLackfield lullaby musique du piano
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Fév - 02:13 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:41 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Replaçant ses fines lunettes sur son nez, Amaryllis fixait la porte d'entrée de "L'auberge de la lune d'or" d'où s'échappait une jolie mélodie de piano que la bonne ouïe de la jeune femme entendait vaguement au loin. Ici donc allait commencer sa nouvelle vie. Quand Isley et elle quitteront la petite ruelle adjacente à l'établissement dans laquelle ils étaient cachés, ils allaient devenir Azénor et Edward Ariannell...

Une stratégie pour échapper à l'avis de recherche qui allait bientôt être placardé dans les Trois Royaumes leur était vital, aussi les deux fugitifs avaient rapidement du décider de nouvelles identités alors qu'ils traversaient la forêt d'Itylien pour contourner Zexxion et se rendre à Lulyde. Comment s'était-il senti d'ailleurs, à contourner ainsi la ville où se trouvait sa famille, son foyer, à cause d'une manipulation particulièrement bien faite - qui visait certainement plus Amaryllis que lui - le rendant ainsi condamner à mort ? Comment pouvait-elle s'excuser de le mettre dans une telle situation ?
Mais il n'y avait rien à faire... Rien d'autre que devenir Azénor et Edward Ariannell.

En effet, qui suspecterait de jeunes mariés d'être, soit-disant, responsables d'un coup d'état contre Highland ? Les Ariannell étaient deux personnes sans histoire et profondeur, mélomanes qui s'étaient rencontrés dans une taverne, attirés par la musique de l'autre et Edward avait fini par mettre un genoux à terre. Insipide, non ? Mais quoi de mieux pour se fondre dans la masse ?

Les deux fugitifs, fatigués par leur long voyage et la nuit blanche à marcher, avaient exploré toutes les possibilités mais étaient bien trop différents physiquement, mentalement et au niveau du comportement pour prétendre un quelconque lien de parenté. Pour une question de sécurité et de rapidité s'il fallait fuir, il leur fallait partager la même chambre... le couple marié s'imposait.
Quand cette possibilité avait été proposée par elle ne savait même plus qui, Amaryllis avait sentit son coeur s'affoler légèrement. Jouer la femme d'Isley... combien de fois en avait-elle rêvé quand elle était enfant ? d'être liée d'une quelconque autre manière que quelques regards échangés pendant les banquets à cet homme ?
L'héritière retint un rire nerveux : si on lui avait dit, à l'époque, qu'elle se retrouverait proche de lui parce que leurs vies étaient menacées... que son lien avec Isley se trouvait dans le fait qu'elle le condamnait...

Laissant échapper un léger soupir à peine audible, la jeune femme - se sachant facile à reconnaître - vérifia son apparence physique. Ses fines lunettes cachaient légèrement ses grands yeux un peu particuliers et personne, à part quelques caméristes, Abigail, Dyclan et Myra, sa gouvernante, n'avaient pu voir Amaryllis les porter. Une bonne aide qui faisait d'une pierre deux coups puisque, de ce fait, l'héritière voyait très bien.

Tournant les yeux vers Isley, Amaryllis resta à le fixer quelques secondes : le voir d'une manière aussi nette et si proche d'elle lui faisait toujours un petit quelque chose... mais la situation n'était guère propice à la romance. Son sourire gravé à ses lèvres, elle prit doucement la parole :


"Veux-tu que nous récapitulions une dernière fois avant d'entrer dans cet établissement ?"
_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 20:09 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Isley regarda la porte de l'auberge, s'étonnant de se sentir ainsi... anesthésié. Il avait souffert, la nuit dernière, quand ils avaient contourné Zexxion : la ville où il aurait pu retrouver sa famille, là où étaient Amaëlle, Adriel, Myra, Ed, Will, Akemi, même Bettina... Les siens. Il avait ressenti un drôle pincement au coeur, oui, un pincement de douleur : ce foyer qu'il avait trop délaissé quand, à seize ans, il s'était senti pousser les ailes de l'indépendance, ce foyer auquel il était retourné en catastrophe après l'accident d'Amaëlle, ce foyer lui était à présent interdit. Et tout ça pour quoi ? Une vague de colère lui fit serrer les poings. Que Roxas aille au diable !

Il ébouriffa d'une main ses cheveux noirs, il fallait qu'il soit calme pour leur grande entrée. Ce serait un peu comme d'être sur scène, non ? Il avait un rôle à tenir, une représentation à donner. Il coula un regard vers sa partenaire. Amaryllis...

Ce cauchemar était, de ce point de vue là, comme un rêve d'enfant qui se réalisait. Il avait passé des heures, dans sa jeunesse à Lorelia, à échanger de longs regards lointains avec l'héritière Dunbar, attirée par tout ce qu'il voyait alors en elle... attirance qu'il n'avait pas perdue, qu'il retrouvait ici, même si elle avait grandi, changé. Ses immenses yeux vers avaient toujours de quoi le troubler... Ses fines lunettes, qu'il n'avait jamais vues sur elle auparavant, lui donnait un plus un petit air très séduisant.

Bah ! son béguin nourrirait son rôle de jeune époux.


"Veux-tu que nous récapitulions une dernière fois avant d'entrer dans cet établissement ?
demanda-t-elle, son éternel sourire flottant sur ses lèvres.
- Non... tout est clair, je crois." Il lui sourit et s'empara de sa main, qui lui parut très chaude sous sa paume glacée. "Allons-y, chère épouse."

Et, d'un geste ample, il ouvrit la porte de la taverne, laissant filtrer un air mélodieux de piano. Les fugitifs se retrouvèrent dans une grande salle claire et propre, au fond de laquelle quelqu'un jouait sur un piano à queue. Intéressé, Isley s'approcha à pas discrets, jusqu'à pouvoir vérifier la marque de l'instrument ainsi que la personne qui y était installée - une jeune femme aux longs cheveux bruns, absorbée par sa musique. L'air était beau et joué avec émotion et Isley ne put s'empêcher de sourire doucement, emporté par les notes, n'ayant pas le coeur à interrompre la pianiste...
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
lotus
Larbin

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 15
Localisation: rosny sous bois
Féminin
Personnage(s): Cassandra Thélaras O'neill Kaoru
Messages RP: 11
Moyenne de messages RP: 0,73

MessagePosté le: Mer 3 Oct - 22:38 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Cassandra fut telllement pris par la musique,qu'elle n'avait pas vu que certain clients étaient venu l'écouter. Elle fut très surprise à la fin de son morceau au piano. La jeune mage s'excusa pour le dérangement et se remit au travail, tous les clients la félicita pour sa performance. Mais tous les compliments reçus la gêna car elle ne souhaitai pas tout cela. Le plus gênant fût que Stephen était parmi eux et qu'elle ne souhaitait qu'il entend cette musique, car pour Cassandra, cette musique était son passé dont elle ne souhaitait pas revivre. Elle fit tout pour ne pas l'approcher mais la vie était contre elle vu que c'est Stephen venait de lui-même. Cassandra ne voulait pas lui parler donc elle tourna autour de plusieurs tables pour qu'il ne lui adresse pas la parole mais Stephen sourit à le démarche de la jeune fille car c'est qu'il aimait chez elle, sa timidité, sa beauté et son comportement vis à vis des hommes car elle les évitait toujours mais avec lui elle lui parlait facilement. La pire crainte de Cassandra fut que Vaniah ne sorte et qu'elle blesse quelqu'un, la jeune fille n'avait aucune emprise sur sa second personnalité. 


" Je vois que tu es toujours aussi douée au piano. Elle me rappelle plein de souvenirs.
- Je ne vois pas ce que tu veux dire. C'est juste pour mettre une bonne ambiance.
- Cassie ne joue pas à ca avec moi. Cette musique, on l'a appris ensemble et je sais pertinament que tu joue cette air que quand tu es triste.
-Tu raconte des bétises, si tu pouvais bien aller t'occuper autre part car tu me gênes pour faire mon travail."


Cassandra qui avait regagner le comptoir pendant la conversation avec Stephen pour s'occuper des nouveaux clients qu'elle avait vu. La jeune jeune essaya de se calmer le temps de s'occuper des nouveaux arrivants. Elle regarda où Stephen était parti s'installer, là où il s'était installer la déranger car il était trop proche d'elle. Mais elle devait faire son travail avant de régler son problème. Elle se tourna vers ses nouveaux clients qui devaient un jeune couple, elle les trouva fatigué. 


" Bonjour, bienvenue à l'auberge de la lune d'or. Que puis-je faire pour vous, monsieur et madame?''
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mer 3 Oct - 23:44 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Après avoir répondu à la négative à la question posée par sa fausse épouse, Isley - ou plutôt Edward -, s'empara de sa main et se mit en route.
Malgré elle, Amaryllis grimaça : la main du jeune Baalath, mage de glace, était pire que froide contre la sienne. Écarquillant les yeux derrière son compagnon, l'héritière paniqua deux secondes : n'allait-il, lui, trouver sa peau à elle particulièrement chaude ? De plus, la Dunbar n'aimait guère la froideur... mais allait devoir jouer les mariées avec un mage de glace ? Franchement...
Le couple de substitution Azénor et Edward Ariannell allait clairement baser leur union sur le proverbe "Les opposés s'attirent.". Bah, l'important était que les gens y croient.

Une fois à l'intérieur, la fraîchement renommée Azénor pouvait maintenant identifier la source de la mélodie qu'elle entendait. Au piano se trouvait une belle femme à la peau basanée et aux les cheveux noirs et lisses. Elle semblait grande, d'ailleurs... Amaryllis pouvait presque assurer que cette femme assise faisait la taille de la jeune mage debout. Aïe. De quoi renforcer ses complexes...
Enfin. Ses yeux verts se tournèrent vers son prétendu époux qui s'approchait de la pianiste, tout en restant éloigné, l'air heureux. Evidemment, un tel mélomane ne pouvait rester de marbre devant une belle mélodie bien jouée. L'héritière Dunbar pouvait assurer qu'Isley lui en voudrait si elle interrompait la pianiste... aussi patienta-t-elle.

Discrètement - de toute façon, tous les yeux étaient tournés vers la pianiste -, Amaryllis jeta un oeil par la fenêtre. Pour une question de discrétion, elle et Happy s'étaient séparés. Bah oui, une sorte de chat aux grandes oreilles et pelage blanc angora, doté d'un don de parole, ce n'était pas le mieux pour passer inaperçu...
Le félin avait assuré à la jeune héritière qu'il ne serait jamais très loin. Amaryllis n'aimait pas être séparée de lui si longtemps, même s'il aimait souvent partir à l'aventure et être indépendant. Elle espérait juste qu'il allait bien.

Puis ses yeux se baissèrent vers sa luxueuse alliance... anciennement au doigt d'Eleni Dunbar, sa mère.
En quittant le manoir, Amaryllis avait essayé de prendre le plus de choses possible qui lui rappelleraient ses parents et lui permettraient de ne pas oublier d'où elle venait et son but. Leurs alliances en avaient fait partie, la jeune héritière les gardant pour le jour de son propre mariage. Si elle s'était attendue à ce qu'un jour, Isley porte celle de son père... dans cette situation !
Enfin, l'heure n'était guère de nouveau à ses rêveries d'amour d'enfant puisque la musique s'était interrompue et des applaudissements sortirent la jeune femme de ses pensées. Lâchant la main de son compagnon, la Dunbar se joignit doucement aux applaudissements, même si elle devait avouer ne pas avoir réellement écouté.

Une fois ceux-ci terminés, Azénor - il fallait qu'elle s'habitue à ce nom - prit de nouveau la main de son époux dans la sienne et retourna au comptoir, où la pianiste se faufila, étant arrêtée par telle ou telle personne... certainement pour la féliciter. Une fois à la hauteur des faux époux, elle prit la parole :


"Bonjour, bienvenue à l'auberge de la lune d'or. Que puis-je faire pour vous, monsieur et madame ?
- Bonjour. Nous souhaiterions une chambre, s'il vous plait..."


Réponse idiote, que pouvaient-ils vouloir de plus dans une auberge, en fait ? Mais n'était-ce pas une coutume, de faire ceci ?
Amaryllis s'était armée de son habituel sourire agréable pour répondre à l'immense femme - sérieusement, quelle taille faisait-elle ?
Un léger détail frappa ensuite l'héritière qui n'alla pas plus loin dans sa phrase : et si l'aubergiste demandait combien de temps durerait leur séjour ? Un léger détail dont les deux fugitifs n'avait pas parlé... quelle étourderie !

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
lotus
Larbin

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 15
Localisation: rosny sous bois
Féminin
Personnage(s): Cassandra Thélaras O'neill Kaoru
Messages RP: 11
Moyenne de messages RP: 0,73

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 00:30 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

La jeune mage regarda le couple qui se tenait toujours la main, elle les trouvait très mignon de ne pas vouloir se quitter. Quand elle entendit la cliente répondre. Elle se dit que la question était bête car pourquoi les gens viendraient-ils dans une auberge si ce n'était pas pour prendre une chambre. La jeune mage regarda sur le cahier pour voir si il restait des chambres pour les jeunes couples mais elle vit que la dernière chambre de disponible se trouvait dans l'aile où elle avait placé son problème de taille qui se trouvait à quelques mètres d'elle. Elle se fit interrompre par Nyx qui venait de se poser sur son épaule. Nyx commença à chuchoter dans l'oreille de Cassandra.

"Cassie, tu es bien songeuse et ton regard se pose un trop souvent sur lui.
-Nyx, je sais très bien à quoi tu pense mais tu te trompe. Je voudrai bien qu'il s'en aille car sa présence me dérange beaucoup.
- Je sais cela mais il n'empêche qu'il te regarde aussi énormement depuis que tu es au comptoir.
- Ne dit pas de bétises pourquoi me regarderai-t-il?
-Je ne sais pas mais je vais garder un oeil sur lui."

Nyx reparti se poser sur la poutre de l'auberge où elle avait pris l'habitude de se reposer, mais là Nyx avait d'autre projet qui était de surveiller le jeune homme qui hanté sa maitresse depuis des années et qui pourrait la nuire si il prévenait l'autre danger de la vie de la jeune mage. 

La jeune mage regarda du coin de l'oeil son amour secret, elle devait se resaisir car elle avait plein de travail à faire et son compagnon à plume serait toujours là pour la prévenir des moyens faits et gestes du jeune mage. Elle se retourna vers le jeune couple pour lui informer des dispositions de l'auberge.

"Bien sur nous avons une chambre parfaite pour un jeune couple. Vous serez éloigné des autres clients pour plus d'intimité. Les chambres sont lavées tous les jours à partir de dix heures mais on peut faire les chambres quand bon vous semble après. Les repas sont continu donc vous pouvez manger à n'importe quelle heures. Les cuisines sont ouvertes de sept heure du matin à vingt trois heure. Vous pouvez même manger dans votre chambre mais il faut que vous nous préveniez pour qu'on vous les apportent. Combien de temps restez vous dans notre humble auberge?"

La jeune mage vit que la jeune fille n'est pas sur de la durée de leur séjour mais elle ne laissa rien paraitre. Cassandra vit le visage rouge de son amie Eliada entrain servir Stephen. Son amie lui jetait souvent des regards mais elle regardait le plus souvent Stephen et plus il parlait plus son amie rougissait de plus en plus. Cassandra voulu savoir ce qu'il lui avait dit pour qu'elle soit toute rouge et qu'elle dut courrir vers la cuisine.
Revenir en haut
MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 01:01 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Des applaudissements nourris accueillirent la fin de la mélodie de la pianiste, qui se leva, accepta les félicitations éparses d'un air pas vraiment à l'aise, puis se dirigea vers le comptoir. Isley la suivit des yeux, remarqua que c'était une jeune femme bien jolie... mais bien grande, aussi ! Plus que lui... !

Amaryllis replaça sa main décidément bien chaude dans celle de son faux mari et rejoignit la pianiste au comptoir ; la tavernière les invita à dire ce qu'ils désiraient et sa cliente demanda poliment une chambre, tandis qu'Isley passait son regard de l'une à l'autre, assez amusé : la différence de taille entre les deux femmes était vraiment flagrante, faisait paraître l'une immense et l'autre minuscule !

L'employée baissa les yeux vers le gros cahier ouvert devant elle, le plan des chambres disponibles certainement, mais un... phœnix ? vint se poser sur son épaule avant qu'elle ait le temps de répondre à la requête du couple, qui du coup fut forcé de demeurer là comme des cons à se tenir la main devant une perche qui parlait à un piaf ; vraiment, s'ils n'avaient pas à rester discrets, il aurait bien glissé une petite remarque bien sentie sur le sens des priorités que devait avoir une aubergiste pour conserver ses clients... Mais, la situation était ce qu'elle était, il se contenta de soupirer et d'attendre que les deux aient fini leurs messes basses, jetant malgré tout un morne regard en direction de l'homme qui semblait préoccuper la femme et son étrange oiseau. Sous ses dehors de type lambda nonchalant et vaguement souriant il bouillait d'impatience : il lui tardait de refermer sur lui la porte de leur chambre, de s'isoler de ce monde hostile où on allait placarder leurs têtes, et d’appeler sa soeur...

Finalement, le volatile quitta l'épaule de son humaine - tant mieux, l'élémentiste n'était pas fan de ces piafs enflammés - et la femme reporta son attention sur les jeunes mariés bien patients.


"Bien sûr nous avons une chambre parfaite pour un jeune couple. Vous serez éloignés des autres clients pour plus d'intimité. Les chambres sont lavées tous les jours à partir de dix heures mais on peut faire les chambres quand bon vous semble après. Les repas sont continus donc vous pouvez manger à n'importe quelle heure. Les cuisines sont ouvertes de sept heures du matin à vingt trois heures. Vous pouvez même manger dans votre chambre mais il faut que vous nous préveniez pour qu'on vous les apporte."

Isley hocha la tête, ça lui semblait tout bon : ils étaient apparemment dans une aile peu peuplée de l'auberge - un bon point pour leur discrétion -, et puis apparemment ils étaient plutôt ouverts sur la bouffe - sujet ô combien important pour le Zexxois ! Et cerise sur le gâteau, il y avait là un bon piano. Au moins n'avaient-ils pas choisi la pire auberge, ils leur fallait bien un truc qui tenait droit dans leur situation catastrophique...


"Combien de temps restez-vous dans notre humble auberge ?"


Ah... les fugitifs avaient oublié d'en parler, de ça. Bah, qu'importe, c'était pas un détail comme ça qui allait les piéger ! "Edward" sourit et prit la parole avec naturel :


"Ma femme et moi ne sommes pas sûrs encore, tout dépendra si nous trouvons du travail dans le coin ou non prochainement. Pour commencer, on va tabler sur une semaine, puis on prolongera si besoin."

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
lotus
Larbin

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 15
Localisation: rosny sous bois
Féminin
Personnage(s): Cassandra Thélaras O'neill Kaoru
Messages RP: 11
Moyenne de messages RP: 0,73

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 15:17 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

"Ma femme et moi ne sommes pas sûrs encore, tout dépendra si nous trouvons du travail dans le coin ou non prochainement. Pour commencer, on va tabler sur une semaine, puis on prolongera si besoin."


Suite à la réponse du jeune homme, Cassandra pris la clé de la chambre et fit un geste pour que le jeune couple la suivent vers sa chambre. Elle se dirigea vers le second étage de l'auberge vers la chambre qui se situait dans l'aile ouest. Cassandra ouvrit la porte de la chambre.


"La chambre était composé d'un lit a baldaquin avec ses deux tables de chevets, un bureau, une grande armoire. La chambre était la seule a avoir une salle de bain individuelle."


Quand la jeune mage descendit après avoir pris congés du jeune couple, elle vit Stephen parlait avec Nyx.


"Nyx, toi qui es avec elle tout le temps, pourquoi elle me hait?
- Cassie n'aime pas que les hommes l'approche, tu devrais le savoir, non?
- Oui, je sais cela mais elle est me déteste plus que les autres. En plus, elle est la seule fille qui occupe mes pensées en ce moment.
- Ne dit pas n'importe quoi sinon tu ne laisserai pas l'autre dans les parages et tu l'aurais protégé de cet homme.
Ça suffit, Nyx. Prépare-toi nous partons nous entraîner."


Cassandra avait interrompu la conversation entre eux car elle ne voulait pas que Stephen lui en veuille. Elle savait que son passé aller un jour resurgir,  elle ne voulait pas impliqué les gens dans cela donc elle préférait les éloigner d'elle avant tout. La jeune mage ne laissa pas le temps à Stephen de lui parlait qu'elle se trouvait déjà à la porte, elle avait fait venir sa cape et son épée à elle grâce à un léger courant d'air.


"Attend Cassandra, je voudrai te parler de quelque chose.
- Je ne vois pas de quoi on pourrait parler. Je souhaiterai que tu ne m'adresse plus la parole le temps de ton séjour ici.
- Je suis désolé mais je ne peux pas. Si je suis la, c'est pour te dire une chose assez importante. Qui pourrait te sauver.
- Je ne veux rien de toi. Tu es le compagnon de l'autre donc je ne suis pas sûr que je puisse te faire confiance."


Cette phrase les avait blessé tout les deux mais elle ne pouvait pas lui dire le contraire car elle savait pas ce que pensait le jeune homme. Elle partit sans se retourner pour son entrainement. mais elle eu juste le temps d'entendre le début d'une phrase qui la perturba.


"Tu pourras toujours me faire confiance..."


Cassandra se posa la question de savoir si elle pourrait un jour vivre normalement avec les personnes qui l'aiment.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 15:57 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Amaryllis était restée silencieuse pendant tout le reste du temps. Même pendant qu'un phoenix était venu se poser sur l'épaule de l'aubergiste et qu'ils s'étaient adonnés à des messes basses devant les clients. Étrange animal de compagnie... mais était-elle en mesure de juger cela, elle qui se promenait habituellement avec un félin sorti d'un oeuf de dragon sur l'épaule ? Enfin...
La mini conversation entre la femme et l'oiseau avait paru une éternité à Amaryllis qui restait là, tenant la main froide de son faux époux, silencieuse. L'héritière ne rêvait que d'un un bon bain chaud, changer de vêtements et s'effondrer dans un lit pour oublier cette affreuse journée !

Finalement, la jeune femme trouva une chambre pour eux. Une chance pour les fugitifs, elle était assez en reclus... au moins une chose bien. Quand elle demanda la durée de leur séjour, Isley répondit avec naturel, comme si c'était prévu. Intérieurement amusée - mais ne laissant rien paraître -, la jeune Dunbar se réjouit, face à ses talents de menteur, que le mélomane ne soit pas réellement son époux... elle aurait du souci à se faire.

Enfin, l'immense aubergiste les mena à leur chambre. Une fois à l'intérieur, Amaryllis dut reconnaître que c'était une jolie chambrette - oui, elle était habituée à plus de luxe - avec un joli lit à baldaquins, deux meubles de chevet, un bureau, une large armoire - une seule ? Ah... - et une salle de bain adjacente. Ca ferait parfaitement l'affaire.
La fugitive remercia l'aubergiste quand celle-ci prit congés. Une fois cette dernière partie, la jeune Dunbar lâcha la main d'Isley - plus de raison de la tenir, n'est-ce pas ? - et alla déposer son sac à côté de l'armoire.
Toujours souriante, elle se tourna vers Isley :


"Je doute qu'il soit une excellente idée de ranger nos affaires... S'il faut fuir rapidement..."

A la fin de sa phrase, l'héritière adressa un sourire d'excuse à son compagnon : il devait la détester de l'avoir entraîné là dedans...
Tournant son regard émeraude vers la porte de la salle d'eau, la jeune femme reprit :


"Tu veux peut-être utiliser la salle de bain en premier ? Je peux attendre, je suis plutôt patiente..."

Plantée devant l'armoire, debout, les mains dans le dos, Amaryllis se demandait comment elle pouvait bien mettre Isley à l'aise et à quoi allaient ressembler leurs conversations, maintenant qu'ils allaient passer le plus clair de leur temps ensemble, à jouer publiquement les mariés...
Elle avait toujours voulu être proche de lui... mais cette manière forcée ne devait pas être la bonne...
Pendant des années, elle s'était souvent imaginée face à lui, à lui parler naturellement. Maintenant qu'elle l'était, elle ne savait pas quoi dire... Ah, Azénor et Eleni se seraient bien moquées d'elle, là !

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 21:47 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

La chambre à laquelle les mena l'aubergiste avant de les quitter était agréable. Avec une seule armoire cela dit, qui à elle seule n'aurait pas suffit à contenir la garde-robe de voyage d'Isley ! S'il avait été avec Amaëlle, ils seraient déjà en train de s'en plaindre...

Une fois à l'abri dans la chambre, Amaryllis lâcha la main d'Isley, alla poser son sac près de l'armoire et lui sourit :


"Je doute qu'il soit une excellente idée de ranger nos affaires... S'il faut fuir rapidement..."


Ah, oui, bien vu... Il hocha la tête. En plus, vu sa propension au désordre, s'il se laissait aller à défaire vraiment ses bagages il allait en foutre partout... Il inclina la tête d'un air curieux à la vue du petit sourire d'excuse de sa compagne, totalement hors de propos, et crut qu'elle allait l'expliquer, mais sa phrase suivante portait sur un tout autre sujet :


"Tu veux peut-être utiliser la salle de bain en premier ? Je peux attendre, je suis plutôt patiente...

- Non... Je dois d'abord appeler ma famille, pour dire qu'on est bien arrivés, tout ça... Vas-y en premier, j'irai après."


Il lui sourit, un peu perplexe, pas bien sûr de comment il devait se comporter, maintenant qu'il se retrouvait en tête-à-tête avec son béguin d'enfance, fugitifs condamnés à mort et se cachant sous une parodie de jeunes mariés...

Il se contenta finalement d'aller poser son sac sur le lit avec un soupir lourd de lassitude.

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 22:16 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

"Non... Je dois d'abord appeler ma famille, pour dire qu'on est bien arrivés, tout ça... Vas-y en premier, j'irai après."

Fut la réponse que lui donna Isley. Ah... bah oui. Il avait de la famille à prévenir, lui... qu'elle était bête.
Amaryllis hocha la tête.


"Bien... J'y vais, alors..."

Se retournant, l'héritière se pencha pour prendre dans son sac son vêtement de nuit et sa trousse de toilette.
Après avoir adressé un sourire maladroit à son compagnon - qui semblait aussi peu à l'aise qu'elle -, la jeune Dunbar entra dans la salle de bain et ferma la porte derrière elle.

Une fois à l'intérieur, Amaryllis regarda son reflet dans le miroir : elle était affreuse. Ses traits étaient tirés, ses yeux cernés, son teint encore plus pâle qu'à l'accoutumée - et il fallait y aller ! -, quelques petites blessures de la veille griffaient son visage, rappel de la mission piégée. Franchement... Isley avait bien dut la trouver laide.

Laissant échapper un lourd soupir, l'héritière fit couler l'eau chaude, attendant.
Seule, elle n'avait plus de raison de sourire et ses yeux voilés fixaient dans le vide... elle était exténuée. Il lui tardait de dormir.

Quand, enfin, elle put se laisser tomber dans l'eau très chaude, elle soupira de plaisir, quel bonheur ! Il ne fallait pas s'y endormir, maintenant...
Fixant le plafond, la tête reposant sur le bord de la baignoire, Amaryllis se demanda si elle devait prévenir Keziah de son arrivée. Après tout, sa rivale en titre était celle qui l'avait prévenue et leur avait permis de fuir. Mais voilà... Keziah était sa rivale. Donc pas une personne à qui donner des nouvelles.

Fermant les yeux, la jeune Dunbar sursauta légèrement quand elle entendit Isley parler un peu fort. Il ne devait se douter que, dotée d'une excellente ouïe, sa compagne entendait sa conversation.
Elle soupira. Elle allait faire son possible pour l'ignorer, par respect pour la vie privée du mélomane.

Ses fins sourcils bruns se foncèrent quand sa vue devint de plus en plus floue : que se passait-il ?
Il fallut quelques secondes à Amaryllis pour réaliser avoir oublié d'enlever ses lunettes et que de la buée s'était accumulée sur les verres.
Franchement, n'importe quoi.

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 14:32 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

[...]

Après la conversation avec sa soeur et son beau-frère, Isley s'était essuyé les yeux, avait pris une profonde inspiration puis avait rapidement contacté son père ; la conversation avait été brève, le fugitif commençait à vraiment trouver douloureux ces discussions par réflecteur : ses proches étaient inaccessibles, et il lisait dans leurs yeux toute leur inquiétude pour lui... C'était à la fois réconfortant et déchirant : réconfortant car il avait la chance d'avoir des personnes qui tenaient à lui et lui souhaitaient le meilleur, déchirant parce qu'il n'était pas certain de les revoir un jour... en plus de les mettre dans une situation délicate.

Adriel en plus n'était pas très doué pour dissimuler ses émotions... Le violoniste n'avait pas réprimé un sourire attendri devant les débordements d'affection de son père. Amaëlle et lui avait toujours eu de la chance de l'avoir auprès d'eux, un homme aimant et prêt à tout leur pardonner...

Isley laissa tomber son miroir devant lui et s'adossa au mur, contre les gros oreillers. Il ferma les yeux. Il se sentait si las... si nostalgique de son foyer...

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 15:05 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

La tête à moitié dans l'eau, Amaryllis attendait la fin dea conversation d'Isley, trouvant normal de lui laisser de l'intimité.
Cependant, malgré elle, l'héritière avait entendu son compagnon parler de vivre avec son béguin d'enfance : s'agissait-il d'elle ? Son béguin à elle avait été réciproque ? Oh...

Ce fut donc les joues un peu rouges qu'Amaryllis avait mis la moitié de son visage dans l'eau et attendait.
Sans essayer d'écouter, l'hérière avait également entendu Isley parler de sa mère. Oui... ce devait être un problème dans sa vie...

Une fois la conversation terminée, la jeune Dunbar sortit doucement du bain - enfin ! il devenait trop tiède pour elle - et vida l'eau, son compagnon s'en mettra sûrement de la froide.
S'essuyant, Amaryllis réalisa la chaleur, agréable pour elle, de la salle de bain, brûmeuse. Se doutant qu'un magede glace tel Isley n'aimerait pas cela, l'héritère, une fois habillée de son large t-shirt qui lui servait de vêtement de nuit, la jeune femme ouvrit la fenêtre, désireuse de refroidir la pièce.

Une fois ceci fait, elle démêla ses longs cheveux et se dirigea vers la porte, sa tousse de toilettes sous le bras et ses vêtements usé dans un panier d'osier de la salle de bain - certainement pour le service de chambre...
Cependant, derrière la porte, Amaryllis entendit Isley parler de nouveau... à Adriel Baalath, son père adoptif. Sagement, la jeune femme se mit assise sur le rebord de la baignoire. La pièce se rafraichissait vite... pourvu que ce soit moins long.

Au bout de quelques minutes, Amaryllis n'entendit plus rien et sortit timidement... Isley était couché le lit, regardant le plafond.
Ses longs cheveux humides et ondulés tombant en cascade dans son dos, l'héritière s'approcha lentement et prit la parole d'une voix très douce, ne voulant pas le brusquer.


"La salle de bain est libre, tu peux y aller..."

Elle souriait, espèrant qu'il ne soit pas trop abattu...
_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 15:45 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

"La salle de bain est libre, tu peux y aller..."

Isley sursauta à l'entente de la voix douce non loin de lui : immergé dans ses rêveries mélancoliques, il n'avait pas entendu la porte de la salle d'eau s'ouvrir. Il releva les yeux vers Amaryllis... et bloqua quelques secondes.

La jeune femme n'était couverte que d'un tee-shirt trop grand pour elle, ses jambes en sortaient nues et ses longs cheveux humides ondulaient dans son dos. Certes, elle était particulièrement pâle et ses traits étaient tirés, comme lui, mais... la voir ainsi devant lui, si peu vêtue, avec son charme si... naturel ? donna une nouvelle inspiration à son attirance pour elle.

Il se secoua, réalisant qu'il la parcourait du regard - ce n'était pas vraiment le moment, l'endroit, l'ambiance pour ce genre de divagation. Même si, eh bien... oui, il reconnaissait que ce qu'il voyait n'était vraiment, vraiment pas désagréable à ses yeux... Il l'avait toujours trouvée vraiment jolie, et ce n'était pas en vivant avec elle que ça allait changer, au contraire !


"J'y vais, oui."

Il se détourna pour chercher dans ses affaires de quoi se changer après le bain et, ce faisant, ajouta :


"J'espère que j'ai pas été trop long au réflecteur, au fait..."


En effet, il se demandait si sa compagne n'avait pas aimablement patienté jusqu'à la fin de ses conversations pour le rejoindre dans la pièce principale de leur petit logis temporaire... Si c'était cela, c'était plutôt attentionné de sa part. Mais bon, il n'en était pas certain, et il n'avait pas envie d'avoir l'air stupide de celui qui s'imagine des choses, alors...

Une fois ses affaires en mains, il se redressa et se dirigea vers la salle de bain. Comme il avait hâte d'être propre !

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 15:55 (2012)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or Répondre en citant

Amaryllis inclina la tête en envoya un regard interrogateur à Isley quant ce dernier la dévisagea : pourquoi ?
Finalement, il répondit simplement :


"J'y vais, oui."

L'héritière hocha la tête et continua à lui sourire alors qu'il se détournait pour chercher des affaires. Elle espérait qu'un bon bain allait le détendre et lui faire du bien.

"J'espère que j'ai pas été trop long au réflecteur, au fait..."

Amaryllis s"étonna : trop long au réflecteur ? Savait-il qu'elle avait attendu ? De ce fait, avait-il compris qu'elle avait également entendu ?
La pensée de ce qu'elle avait entendu lui revenant en tête, la jeune femme secoua la tête pour calmer les légères rougeurs sur ses joues : ce n'était pas le moment ! Heureusement qu'Isley, se dirigeant vers la salle de bain, lui tournait le dos.


"Non, ne t'en fais. J'aime rester longtemps dans le bain..."

Souriant comme à son habitude une fois calmée, Amaryllis avait répondu naturellement. Cette réponse était plutôt fausse, en fait parce que, même si elle aimait les bains, elle les aimait très chauds et l'eau refroidissait vite...

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:23 (2018)    Sujet du message: l'auberge de la lune d'or

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lulyde -> Lulyde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 1 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com