L'univers de Britannia Index du Forum
 
 
 
L'univers de Britannia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La taverne de la place centrale
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lindblum -> Lindblum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 21:07 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Yalen poussa d'un geste théâtrale les portes de la grande taverne de Lindblum. Sa mise en scène, le tintamarre qu'il faisait et ses habits extravagants suffirent amplement à faire tourner tout les regards vers lui. Son grand sourire rayonnant sur le visage, il se dirigea lentement vers le tavernier, laissant planer en chacun de nombreuses questions sur lui. Une fois face au gaillard responsable de la bâtisse, il fit une petite courbette respectueuse et demanda d'un ton très poli mais agréable :

"-Mes salutations à vous ! Je suis un humble artiste de passage et j'aimerais divertir vos foules si vous le souhaitez !"

Le patron fronça les sourcils. Il ne devait pas être rare de voir de petits bardes tentant de gagner quelques piécettes, mais les laisser faire pouvait être à double tranchant : Soit le public aimait et l'endroit gagnait en popularité, soit l'artiste faisait fuir les clients. Et une taverne comme celle ci ne pouvait se permettre de laisser des personnes noircir leur réputation.
Le tavernier garda un petit moment le silence avant de répondre, en hochant doucement la tête :


"-Je suis désolé bonhomme, mais je ne te connais pas et je ne..."

"-Permettez moi d'insister"

Le musicien ne laissa pas le rude homme terminer sa phrase et compléta la sienne en lui tendant un petit objet, l'insigne d'Edensia.
A peine la marque sous ses yeux, le tavernier bafouilla et s'excusa rapidement, avant de lui demander humblement combien de temps voulait-il rester, si il voulait une chambre et si il voulait une boisson offerte par la maison.
Le jeune homme ne pu réprimer un petit rire après avoir demandé de la liqueur, les responsables de ce genre d'endroit ne pouvaient rien faire contre la force de notoriété. Il aurait été simple pour la guilde d'artistes de faire couler n'importe quel enseigne. Ce pouvoir, Yalen aimait en profiter pour jouer où il en avait envie ou pour séjourner quelques jours quand le temps n'était pas dans ses beaux jours, comme maintenant, l'automne arrivant à grands pas.

D'un regard rapide, le nécromage inspecta rapidement la pièce. Jouer dans de grands lieux publics de ce genre était idéal pour lui. D'abord pour le plaisir de jouer, séduire un public et des dames, inventer ou modifier ses textes et musiques, et enfin pour continuer de se perfectionner dans cet art. Mais c'était aussi l'endroit idéal pour faire des rencontres amusantes et insolites, et parfois même tester quelques une de ses magies occultes. Personne dans la salle -hormis quelques jolies jeunes femmes- ne captait son attention. Il commença alors son petit rituel : Une courte présentation, un grand remerciement au patron, quelques mots avec son public pour cerner ses gouts et enfin jouer en fonction de ces derniers.
C'était encore une fois un jour comme un autre, malheureusement. Il avait beau inspecter chaque entrée et sortie, rien d'extraordinaire ne semblait vouloir se produire. Enchainant histoires d'aventures glorieuses et chansons paillardes pour finir sur des notes plus romantiques et douces, Yalen espérait trouver une personne qui rendrait cette journée moins morne que les autres.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Sep - 21:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 22:19 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Grignotant quelques chocolats en marchant, Isley déambulait à présent dans les rues de Lindblum sans trop savoir que faire. Ah, oui, il devait toujours appeler Amaëlle, pour la narguer avec ses bons chocolats, et puis lui narrer sa rencontre impromptue avec l'héritière Dunbar - revoyure pas tellement agréable, d'ailleurs : Myra lui trouvait quoi, à cette bourgeoise ? Vraiment, Amaryllis et Isley n'étaient pas faits pour s'entendre, il le sentait.

Cependant, son miroir était resté dans sa chambre - il était introuvable dans son sac - et l'Elémentaliste n'avait pas encore envie de retourner à l'auberge. Il soupira et stoppa net sa marche : ses pas l'avaient mené sur la place centrale de la ville... Avisant la tapageuse enseigne de la grande taverne de la place, il laissa un fin sourire étirer le coin de ses lèvres : quoi de mieux qu'un bon verre de liqueur - alcool que la taverne avait de belle qualité - pour tuer le temps ? Et puis, peut-être y verrait ou croiserait-il quelque chose ou quelqu'un d'intéressant, qui sait...

C'est donc de bonne humeur que le Zexxois poussa la lourde porte. A l'intérieur, quelques clients flânaient ; Isley les balaya de son regard bleu nuit, laissant ses yeux s'attarder sur les rares jolies femmes présentes. Bah, il irait peut-être chercher de la compagnie pour cette nuit plus tard... pour l'instant, un verre en solitaire lui suffirait.

Il s'installa au comptoir, commanda un verre de liqueur de framboise - fameuse - et porta son attention sur la scène, qu'un troubadour occupait. Force était de constater qu'il attirait particulièrement l'attention : élancé, le teint légèrement mat, les cheveux noirs et très longs, il était vêtu à la mode lorelienne et possédait un charisme certain - un musicien avec une telle dégaine, ça devait plaire aux femmes, songea Isley avec un sourire.

Lorsque sa commande arriva, il en but une gorgée, savourant la chaleur qui se répandit dans sa gorge, et reporta son attention sur le ménestrel, curieux de ses talents. Pour que le tavernier de cette enseigne lui permît de se produire ici, il devait être bien doué...

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 23:07 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Rien. Absolument aucun évènement ou personnes intéressantes, amusantes ou autres...
Le musicien, bien que ne montrant pas une seule seconde ses réelles émotions, s'ennuyait terriblement. Même son public n'était pas aussi bon qu'à l'accoutumé. Certaines personnes se démarquaient parfois mais rien d'extravagant. Mais il avait sa petite idée pour passer le temps, s'amuser à sa manière.


"-J'aimerais à présent vous faire écouter cette douce musique, qui saura peut-être vous transporter vers de beaux souvenirs !"

L'artiste avait subitement annoncé cela après la fin de sa dernière chansonnette avec un sourire en coin. Il sortit de sa petite besace noir un magnifique violon blanc et gris pâle. Il était temps pour lui de voir si il pouvait déclencher quelque chose d'amusant, en fouillant dans le fond de certaines personnes. Cette fois, il comptait infliger à quelques un les affres du souvenir, une simple malédiction qui oblige la cible à se souvenir des moments les plus tristes ou dramatiques de sa vie. Les réactions étaient parfois étonnantes et voir des personnes réagir autant pour une simple musique ne pouvait que le glorifier. Mais il espérait tout de même arracher plus que quelques simples larmes...
Avant de commencer, il sonda rapidement la salle et choisit quatre personnes pour commencer. Un vieil homme au visage dur seul à sa table, une femme d'âge moyenne au visage maussade qui ne semblait pas trop savoir ce qu'elle faisait la, un jeune homme assez petit à l'allure très désinvolte et un homme d'âge mûr qui semblait fasciné par ses talents avec enthousiasme un peu trop poussé. Avec un peu de chance, peut être pourrait-il faire ressurgir quelque chose d'intéressant et d'amusant. Ses victimes semblaient plus ou moins normales, il préférait éviter de tomber sur des mages ou autre qui risqueraient de percer son jeu, bien qu'il sache qu'il n'était pas réellement aisé de sentir sa magie occulte à travers ses musiques.


"-Les spectres du passé"
C'est dans un murmure qu'il nomma sa magie occulte, avant de fermer les yeux et de se concentrer. Dans la pièce, plus rien n'exister hormis lui, son instrument et ses sons ainsi que ses cibles. Il commença alors à jouer, focalisé sur le sort musical, et sentit les sombres énergies se déverser dans la pièce en même temps que les sons de son violon. La malédiction était en route.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 23:47 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Isley sirotait tranquillement son verre, et contempla curieusement le musicien lorsqu'il déclama :

"J'aimerais à présent vous faire écouter cette douce musique, qui saura peut-être vous transporter vers de beaux souvenirs !"

Le Zexxois sourit. Une musique qui transportait vers de beaux souvenirs... Voilà qui ne serait guère pour déplaire à Isley mais enfin, ce n'était évidemment rien d'autre qu'une phrase racoleuse d'artiste itinérant....

Cependant, Isley se raidit soudain sur sa chaise : le troubadour venant d'extraire de sa besace un instrument dont la vue ne plut guère au mercenaire... Un violon. Il claqua durement son verre vide sur le comptoir : hors de question qu'il subisse le chant de cet instrument de malheur ! Tout en songeant cela, il se sentit profondément stupide : n'était-ce pas lui, pourtant, qui portait dans ses affaires, gardé et soigné comme un trésor, le violon unique d'Akemi, sa célèbre violoniste de mère ?

Mais voilà, il n'y pouvait rien, la musique de cet instrument le ramenait à ses pires douleurs... et cela, il ne le voulait pas. Nerveux, il jeta d'un geste brusque quelques pièces sur le comptoir pour payer sa consommation, et se leva, avec la ferme intention de sortir et de se dégoter une autre taverne - une taverne sans foutu violon.

Il avait tourné le dos à la scène et fait quelques pas dans la salle lorsque la musique commença ; aussitôt, Isley se figea. Une voix en lui lui hurlait de fuir, mais son corps refusait de bouger : roide au milieu des tables, il sentit une désagréable sueur froide couler le long de son échine. Le violon... ces accords douloureux, aigus, ces accords qu'il avait tant entendus... ces accords joués par Akemi, Akemi qui l'enlaçait, Akemi qui le frappait...

La musique, majestueuse, superbe, s'élevait, le nimbait de toute part ; et, soudain, le jeune homme se sentit happé par ses souvenirs. La taverne disparut, tout devint noir ; puis, Akemi fut face à lui. Ses grands yeux bleus s'écarquillèrent, et son coeur se glaça dans sa poitrine ; dans un élan de panique, il se détourna des yeux haineux qui le brûlaient - sans se rendre compte que, s'étant réellement retourné, il se trouvait à présent face à la scène, et non plus face à la porte.

Néanmoins, Akemi était encore là, devant lui... Un sanglot échappa à Isley, et il la contempla. Elle était tout aussi magnifique que dans ses souvenirs d'enfant : sa lourde chevelure d'ébène ondulait le long de son corps élancé, et dans son visage d'albâtre brillaient ses yeux bleu nuit, semblables à ceux de son fils.

Cloué sur place, le mercenaire ne put rien faire lorsqu'elle s'avança vers lui. Il était tétanisé : voilà dix longues années qu'il n'avait eu le loisir de contempler ce visage tant aimé et tant craint... Pourtant, il n'avait pas l'impression que les choses avaient changées : face à son regard dément, il se sentait toujours enfant, garçon craintif et docile.

Le coeur d'Isley manqua un battement lorsqu'il vit ce que la femme tenait dans sa main blanche : un pique de glace. Il recula d'un pas, les yeux révulsés, et porta instinctivement la main à sa poitrine, là où se trouvait la cicatrice qu'elle lui avait laissé en tentant de le tuer... avec ce même pique de glace. Si Akemi voulait le tuer, il devait la laisser le tuer, n'est-ce pas ? Mais... il n'était pas préparé ! Il voulait faire ses adieux, avant ! Amaëlle, Adriel...

"Pas maintenant..."

Isley avait murmuré tout en reculant ; il se sentit vaguement heurter quelque chose - une table, une personne ? - mais il n'en n'avait cure. La question avait envahi son esprit, ses compétences en Magie ayant ouvert une brèche dans son esprit embrumé : oui... pourquoi maintenant ? Quelques instants plus tôt, ne faisait-il pas tout autre chose ? Mais quoi ? Il n'arrivait à s'en rappeler, et la vision de sa mère sous ses yeux le privait de toute pensée cohérente. Akemi... Non, ce n'était pas Akemi ! Akemi était loin... Akemi ne se présenterait pas de cette manière à lui !

Le regard halluciné, le teint plus blême que jamais, il dégaina d'une main tremblante le poignard accroché à sa ceinture, et le pointa vers le spectre - vers la scène, donc, vu sa position dans la taverne. Hors de lui, il s'écria, au comble de l'angoisse :


"Va-t-en ! Va-t-en, ou je te tue ! Tu n'es pas elle, tu n'es pas elle !"
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Lun 20 Sep - 21:11 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Yalen continuait, toujours aussi concentré sur son rituel, totalement immergé dans sa composition. Mais alors que l'ensemble de ses sons semblaient parfait, une voix brisa sa mélodie.

"-Pas maintenant..."

Bien qu'à peine perceptible au milieu de sa musique, ces simples mots déconcertèrent un court moment le musicien qui n'avait pas l'habitude d'entendre autre chose que sa création. L'une de ses quatre cibles avaient réagi de façon excessive, c'était l'unique possibilité pour qu'il puisse être déstabilisé par un son externe pendant son propre sort. Doucement, il ouvrit les paupières et chercha ses cobayes. Le vieil homme n'avait pas changé d'expression, sans doute habitué à garder un visage sans expression. La jeune femme était recroquevillée sur elle même, les mais sur la tête. L'homme était passé des rires aux larmes, sans pouvoir les contenir. Mais le plus étrange était le jeune homme, que Yalen observait d'un oeil attentif.
Son visage semblait imprégné de peur et il tenait fermement sa poitrine, sans doute une blessure ou une douleur pensa le nécromage. Il se tenait près de la porte et semblait ne pas reconnaitre l'endroit en se cognant contre l'une des tables derrière lui. Plus les secondes avançaient, plus l'étrange adolescent semblait pâlir et céder à la folie. Puis, ne réalisant clairement pas ce qu'il faisait, il sortit une fine et petite lame et le pointa vers Yalen, et d'une voix furieuse hurla vers son fantôme du passé :


"-Va-t-en ! Va-t-en, ou je te tue ! Tu n'es pas elle, tu n'es pas elle !"

Le troubadour stoppa alors sa musique et donc son sort, libérant les quatre personnes de son sort. Aussi peu croyable que cela pouvait l'être, ce si jeune garçon semblait avoir compris qu'il était sous emprise d'une illusion, mais cette fameuse illusion semblait être terriblement violente pour lui. Yalen laissa un grand sourire trainer sur ses lèvres. Ce jeune homme était fort intéressant, il devait absolument lui parler...

Les quelques secondes de silence qui suivirent étaient déjà trop longue et Yalen se dépêcha de le briser en tapant dans ses mains, suivi d'une explication au public.


"-Il arrive parfois que de simples musiques nous ramènent de bien vieux souvenirs, ce que l'on pourrait voir comme une perturbation est en réalité la preuve d'une très grande sensibilité à notre art. Et je l'en remercie !"

Puis, avec un sourire chaleureux il s'adressa directement à son cobaye, tout en commençant à ranger ses instruments.

"-Puisque je suis responsable de votre trouble, j'aimerais vous remercier de votre écoute et me faire pardonner. Venez donc à ma table, je vous offre ce que vous voudrez !"

Avant même d'attendre une réponse, Yalen fit une petite courbette à la salle et annonça une petite pause, puis s'installa à une petite table ronde, accoudé et le menton sur ses mains jointes, son regard posé sur le jeune homme, attendant impatiemment sa venue.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Lun 20 Sep - 22:29 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Akemi disparut aussi vite qu'elle était arrivée.

Le poignard brandi, Isley vacilla tandis que peu à peu le décor coloré et vivant se récréait autour de lui. Akemi... A l'instant encore, elle était là, elle le menaçait, mais ce n'était pas elle, et il lui avait sommé de partir... Avait-il, contre toute attente, réussi à faire fuir le spectre bien-aimé ? Il semblait que oui...

La réalité reprenait doucement ses droits, et l'Elémentaliste, tremblant, laissa retomber son bras. Où était-il, déjà ? Un silence pesant l'entourait... D'un regard égaré, hagard, il balaya les environs : oui, il se rappelait... la taverne de la grande place de Lindblum... le verre de liqueur... le musicien... le violon...

... et les clients, qui le dévisageaient d'un air choqué. Il tenta de rassembler ses idées : qu'avait-il fait ? Que s'était-il passé ? Avait-il halluciné le fantôme d'Akemi ? Non... non, il n'était pas dément à ce point ! Néanmoins... comment expliquer la brusque apparition de la Lorelienne ? Et que faisait-il donc, poignard au poing, planté au beau milieu de la salle ?

Les battements de son coeur s'apaisaient peu à peu alors qu'il renvoyait leurs regards aux clients : ses yeux accrochèrent, cependant, quelques personnes qui ne lui prêtaient absolument pas attention : un homme apathique au visage dur, une femme recroquevillée, et un homme en larmes. Vraiment, cette scène ne rimait à rien... et le souvenir des prunelles brûlantes d'Akemi armée de son pique de glace meurtrier n'était guère pour l'aider à réfléchir posément : il en frissonnait encore.

Il fut tiré de ses songeries par un claquement de mains :


"Il arrive parfois que de simples musiques nous ramènent de bien vieux souvenirs, ce que l'on pourrait voir comme une perturbation est en réalité la preuve d'une très grande sensibilité à notre art. Et je l'en remercie !"

Isley sursauta légèrement et tourna ses yeux sombres à l'expression douloureuse et confuse vers la source de la voix : le ménestrel... le ménestrel, avec son violon qu'il avait voulu fuir ! L'homme rivait sur lui ses yeux verts, avec un sourire qui mit Isley mal à l'aise. "Grande sensibilité à son art" ? Il n'avait pas l'impression d'aller un peu loin, celui-là ? Et c'était lui qui avait prédit au public de "beaux souvenirs"... Par Granas, il allait lui faire bouffer, ses "beaux souvenirs" ! Le souvenir sa mère s'apprêtant à lui ôter la vie, ah oui, quelle douce réminiscence, vraiment ! En tout cas, l'expression nullement surprise du musicien intrigua le mercenaire : l'artiste semblait plus ravi qu'étonné ou mortifié de la violente réaction d'Isley...

Tout en rangeant ses instruments dans son sac, le musicien s'adressa directement au Zexxois éprouvé :


"Puisque je suis responsable de votre trouble, j'aimerais vous remercier de votre écoute et me faire pardonner. Venez donc à ma table, je vous offre ce que vous voudrez !"

Isley suivit le troubadour d'un œil suspicieux jusqu'à la table où il s'installa, le menton nonchalamment posé sur ses mains jointes, sans le quitter des yeux. Cet homme respirait l'assurance, littéralement...

L'attention des clients était à présent partagée entre le mercenaire et l'artiste. Isley inspira profondément. Tout va bien, se répéta-t-il, tout va bien ; il n'y a pas à s'inquiéter : tout va bien, et tout est normal. Sourire, il devait sourire. Tout allait bien. Sourire.

Un sourire tendit effectivement ses lèvres, dans une parodie de désinvolture. Amer, il déclama :


"Ouais... je suis un grand mélomane, que voulez-vous. Maintenant, regardez ailleurs, le spectacle est terminé."

Il agita brièvement son poignard avant de le ranger à sa ceinture.


"Les curieux peuvent toujours venir me voir, hein..."


Pure frime : il ne se battait, avec ses pairs, qu'aux poings et à la Magie. Mais enfin, les clients détournèrent les yeux et les conversations reprirent doucement, et c'était là l'effet recherché. Isley rejoignit enfin l'artiste à sa table, et se laissa tomber sur la chaise face à lui. Glacé, il planta ses yeux dans les siens.

"Tu m'offres ce que je veux, c'est ça ?"

Isley se tourna vers le tavernier, qu'il héla.

"Une coupe de ton vin le plus cher."

Il fixa de nouveau son attention sur le musicien.

"Et c'est pas cher payé pour ce que tu viens de me faire vivre..."


Sans rien laisser paraître de ses doutes, Isley s'interrogea : se trompait-il, en accusant le ménestrel de son égarement passager ? Le trouble l'avait envahi quand la musique avait commencé, et le naturel de la réaction de l'artiste mettait la puce à l'oreille... Cependant, comment être sûr que ce n'était simplement sa propre folie qui venait encore de croître ? Existait-il seulement une telle Magie, invoquée par la musique, ramenant d'âpres souvenirs à la conscience ? Mais enfin, si oui... quel pouvait être le but d'une telle manœuvre, dans un moment aussi tranquille que celui-ci ?

Non, vraiment... toute cette histoire n'avait aucun sens. Pourquoi, mais pourquoi avait-il donc fallu qu'il entre dans cette saloperie de taverne ? Ses liqueurs débiles pouvaient bien aller à Valmar !

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Lun 20 Sep - 23:42 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Le jeune homme semblait reprendre plutôt rapidement ses esprits. Pire encore, plutôt que de se sentir gêné il arborait un large sourire comme si la scène n'était qu'une comédie de sa part.

"-
Ouais... je suis un grand mélomane, que voulez-vous. Maintenant, regardez ailleurs, le spectacle est terminé."
 
Comme si cela n'était pas suffisant, l'adolescent menaça par sous-entendu les curieux qui regardaient le phénomène.

"Les curieux peuvent toujours venir me voir, hein..."

Yalen était de plus en plus intéressé par ce personnage assez spécial. Il avait sans nul doute des souvenirs violents et son attitude bien différente des personnes de son âge. Le musicien voulait connaitre la peur de cet homme qui pourtant ne craignait pas de défier toute la taverne en montrant clairement son arme. Le genre de personne qui se cache derrière un masque, pour fuir un passé... Surement de quoi faire un joli conte pensa le nécromancien, amusé.
Lorsque le garçon le rejoignit enfin, celui ci se montra très froid et provocateur. Mais l'essentiel est qu'il était venu...

"Tu m'offres ce que je veux, c'est ça ?"

En plus d'être très familier, il ne perdait pas le nord et gardait sa maitrise de soi. Plus Yalen observait sa victime, plus il était fasciné par ce personnage. D'un petit hochement de tête tout en gardant son large sourire, il acquiesça pour répondre à la question. Le jeune homme ne semblait pas réellement attendre de réponse puisqu'il interpella aussitôt le tavernier.

"Une coupe de ton vin le plus cher."

Le musicien fit un petit geste de main au tavernier et le rassura aussitôt, gaiement.

"Pas d'inquiétude, cette bouteille sera payée, vous pouvez en mettre deux d'ailleurs !"

Le contraste entre les deux hommes de la table était immense. L'un essayait de profiter de l'autre froidement, alors que le troubadour ne faisait que sourire joyeusement à son invité. Mais la véritable discussion allait sans doute commencer, car Yalen ne savait pas du tout si ce jeune garçon savait réellement ce qu'il avait subit ou non, ni qui il était réellement.


"Et c'est pas cher payé pour ce que tu viens de me faire vivre..."

Entendait-il par là qu'il savait ? Mais sa simple musique pouvait être responsable à ses yeux aussi après tout. Bien que ne laissant rien paraitre, le nécromage était excité par cette rencontre et se demandait ce qu'il pourrait en tirer.


"Je le sais bien, c'est pour cette raison que je tiens à m'excuser de cette façon. Ouvrir de vilaines blessures n'était pas mon intention, cependant je ne pouvais pas savoir qu'une personne si sensible était parmi nous."

Yalen avait pointé un doigt vers l'endroit que le jeune homme avait agrippé au niveau de sa poitrine, en supposant qu'il s'agissait effectivement d'une blessure. Puis, il enchaina aussitôt, pour rappeler au jeune garçon qu'il lui avait déjà fait une faveur qu'il ne semblait pas - ou ne voulait pas - remarquer.

"D'ailleurs je me demande ce qui se serrait passé si je n'avais rien dit... Pointer une arme en plein taverne de façon si agressive sans motif... Je doute que tout le monde ait perçu que ce n'était pas voulu."

Ce fut au tour du musicien de planter son regard dans celui de son invité. Il voulait jouer, et ne comptait pas perdre à ce petit jeu. Pour lui, il avait déjà un coup d'avance... Lorsque le tavernier vint enfin avec les boissons, le musicien essaya de réchauffer l'atmosphère et se présenta tout en servant des verres bien remplis.


"J'en oublie le principal dans tout ça ! Je suis Yalen, Memoirry Yalen. Je suis un simple musicien de la guilde Lorelienne Edensia. Et vous ?"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 21:44 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

"Je le sais bien, c'est pour cette raison que je tiens à m'excuser de cette façon. Ouvrir de vilaines blessures n'était pas mon intention, cependant je ne pouvais pas savoir qu'une personne si sensible était parmi nous."

Encore une personne au beau parler et aux manières polies... Décidément, il les enchaînait, aujourd'hui.

Les paroles de l'artiste firent froncer les sourcils à Isley - jusqu'où s'avouait-il responsable de l'état de folie passagère du mercenaire, jusqu'à quel point l'était-il ? -, mais ce fut son geste qui le fit tressaillir : il pointa un doigt vers la marque du souvenir d'Isley, la cicatrice laissée près de son coeur... Instinctivement, il leva une main nerveuse pour la porter à la plaie, mais suspendit son geste au vol : non, il n'allait pas laisser son interlocuteur mener la danse, il n'allait pas étaler sous ses yeux la pire de ses blessures ! La cicatrice était cachée derrière le doux tissu bleu de sa chemise... au vu et au su de personne.


"D'ailleurs je me demande ce qui se serait passé si je n'avais rien dit... Pointer une arme en pleine taverne de façon si agressive sans motif... Je doute que tout le monde ait perçu que ce n'était pas voulu."


L'homme planta ses émeraudes brillantes dans les yeux de Zexxois, qui le regarda de travers. Il attendait quoi... des remerciements ? Il se croyait son créditeur ? Mais c'était de sa faute s'il avait agi de la sorte ! Enfin... si seulement il pouvait en être sûr ! Ses souvenirs déjà se brouillaient, il ne parvenait à réfléchir posément à cette crise brutale : comment elle était arrivée, les pensées qu'il avait eues... tout se mêlait, tout fuyait sa conscience, le laissant désespérément perdu. Défaillance de son esprit névrosé, ou résultat d'une sombre Magie ?

Visiblement tout à fait tranquille, lui, le ménestrel remplit généreusement leurs coupes de vin, que le tavernier venait d'amener, et enchaîna :


"J'en oublie le principal dans tout ça ! Je suis Yalen, Memoirry Yalen. Je suis un simple musicien de la guilde Lorelienne Edensia. Et vous ?"

Oubliant une seconde sa rancœur, l'Elémentaliste laissa échapper un léger sifflement admiratif.

"Edensia ! Ca va, c'est pas n'importe quelle guilde quand même..."

Voyageant depuis bientôt deux ans dans tout Britannia et ayant pour mère une musicienne originaire de Lorelia, Isley connaissait la célèbre guilde ; il avait même déjà assisté à quelques petites représentations, çà et là, et il devait le reconnaître, les membres d'Edensia ne volaient pas leur réputation flatteuse...

"Yalen, donc... Moi, c'est Isley. Isley Solal. Simple mercenaire."

Alors qu'il se présentait, les précédentes paroles du dénommé Yalen se répétèrent dans la tête... Agacé par le flou épais qui nimbait sa crise de délire - pourquoi donc son seul souvenir clair était celui qui lui glaçait les entrailles, celui des prunelles démentes d'Akemi rivées sur lui ? -, il parvint néanmoins à rassembler suffisamment ses idées pour noter, affichant sciemment un air excessivement angélique sur ses traits fins :

"Et pour te répondre... C'est sûr, les gens n'auraient pas compris, heureusement que t'as arrêté ta musique, hein ? C'est bizarre, d'ailleurs, tu trouves pas ? J'ai commencé à... être mal quand t'as commencé à jouer, et ça a été beaucoup mieux dés que t'as arrêté. Les coïncidences, parfois..."
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Lun 27 Sep - 09:42 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Le musicien regardait très attentivement chaque mouvement et chaque son venant du garçon face à lui. Lors de sa première attaque, en pointant son torse, le provocateur semblait réprimer un geste de peu. Il était clair qu'une blessure se cachait là, qu'elle soit visible ou non.
Le regard de son interlocuteur était bien moins sympathique et amical que le sien. Cependant son ton changea un peu après ses présentations, avec une réaction assez banal.


"Edensia ! Ca va, c'est pas n'importe quelle guilde quand même..."

Le nécromancien haussa les épaules, un peu amusé et habitué. Puis ce fut au garçon de se présenter.

"Yalen, donc... Moi, c'est Isley. Isley Solal. Simple mercenaire."

Le troubadour prit un air surpris, mais savoir que ce garçon n'était pas comme la plupart était déjà un fait, le savoir mercenaire n'était donc guère étonnant. Mais pire encore, il y avait donc bien une chance qu'il soit un mage ou un apprenti... Et donc qu'il ait compris ce qu'il s'était réellement passé. Mais dans ce cas il aurait bien pu éviter son passé. A moins que ce dernier soit vraiment trop dérangeant... Yalen laissa échapper une petite phrase, amusé.

"Et bien... Moi qui pensait que les mercenaires n'étaient que des brutes, me voila aussi bien étonné que rassuré."

Le fameux Isley Solal continua de parler, donnant encore plus de doutes au nécromage.

"Et pour te répondre... C'est sûr, les gens n'auraient pas compris, heureusement que t'as arrêté ta musique, hein ? C'est bizarre, d'ailleurs, tu trouves pas ? J'ai commencé à... être mal quand t'as commencé à jouer, et ça a été beaucoup mieux dés que t'as arrêté. Les coïncidences, parfois..."

"Ce n'était pas une coïncidence..."

Il avait répondu aussitôt, son sourire toujours sur ses lèvres et ses yeux de Jade plantées dans le regard froid de mercenaire. Il avait une petite idée qui, dans tout les cas, serait amusant. Il laissa un petit moment de silence avant de reprendre :

"Et vous le savez."


Après ces quelques mots, il laissa un petit rire fuir d'entre ses lèvres puis vida d'une traite son verre avant de le remplir à nouveau. Il était pressé d'entendre la réponse de son cobaye et se demandait quelle réponse parmi toutes celles qu'il avait préparé devra-t-il utiliser...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Lun 27 Sep - 12:57 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

"Ce n'était pas une coïncidence..."

Souriant, Yalen avait répondu du tac au tac, mettant par là un terme aux doutes d'Isley : non, il n'était pas fou au point d'avoir des hallucinations visuelles ; oui, l'apparition d'Akemi venait du troubadour. Du troubadour serein, nonchalant, qui sirotait son vin en lui souriant. Isley ne souffla mot, s'imprégnant de l'idée.


"Et vous le savez."

Yalen offrit un autre de ses petits sourires et vida son verre de vin. Tout en le regardant se resservir, Isley, sans en rien laisser paraître, se prit à imaginer de quoi le ménestrel aurait l'air, s'il lui jetait soudain sa coupe de vin sur sa jolie tête de musicien. L'image manqua de lui arracher un sourire, mais ce fut la colère qui l'emporta : une colère glacée, une colère qui faisait qu'en fait de coupe de vin c'est plutôt son poing qu'il enverrait bien dans le nez de son interlocuteur.

Ce homme qu'il ne connaissait pas venait de le replonger dans ses pires souvenirs ! Combien de nuits se passerait-il avant que les prunelles démentes d'Akemi ne daignent lui accorder un tant soit peu de répit ? Combien de temps encore sa voix disparue murmurerait-elle ses menaces dans son esprit ? Et tout ça pour quoi ? Il ne savait même pas. Non... il ne comprenait pas.

Cherchant à se calmer, l'Elémentaliste s'empara de son verre et le vida à son tour ; le cru était comme promis excellent et pourtant il lui laissa sur la langue un goût de cendre. Lentement, il releva ses yeux sombres vers Yalen.

"Tu m'as jeté un sort."

Ce n'était pas une question ; il avait déclamé l'évidence, simplement. Mais, si alors son ton était neutre, il se chargea soudain de fureur, sans cependant élever la voix :


"Tu m'as jeté un putain de sort, et pourquoi ? Tes sourires, ton vin, tu peux les remballer : ce que je veux, c'est une explication. Qu'est-ce que tu m'as fait ? Mais surtout... pourquoi ?"

Ses yeux se plissèrent un en regard suspicieux.

"Et tu fais ça comment ? Avec ton joli violon ?"

Aigri, il avait accentué le dernier mot. Par tous les dieux, les violons n'existaient vraiment que pour son malheur !
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 22:57 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

"Tu m'as jeté un sort."

Et voila. Ce qu'il craignait avait fini par arriver. Mais il se doutait que cela allait arriver. Et le ton du jeune homme ne laissait pas entendre le moindre doute sur ce qu'il annonçait. Le musicien leva un sourcil, comme étonné. Mais le ton du jeune homme passa rapidement à une grande colère.


"Tu m'as jeté un putain de sort, et pourquoi ? Tes sourires, ton vin, tu peux les remballer : ce que je veux, c'est une explication. Qu'est-ce que tu m'as fait ? Mais surtout... pourquoi ?"

La réponse mais surtout la fureur d'Isley apaisa les doutes de Yalen. Il n'était donc pas sur de ce dont il s'agissait. Il n'avait qu'une idée, sans doute une intuition, ce qui ne serait pas vraiment étonnant venant d'un mercenaire malgré sa jeunesse.

"Et tu fais ça comment ? Avec ton joli violon ?"

C'était maintenant clair. Il n'avait clairement pas compris ce qu'il s'était passé mais était sur la bonne voie. Fascinant, ce fameux Isley était tout simplement fascinant ! Il semblait vraiment intelligent, observateur, son passé lui avait marqué une cicatrice en lui. Par contre il ne semblait pas vraiment apprécié ce si joli instrument, bien dommage...
Mais malgré cela, il ne devait pas non plus se laisser avoir à son propre jeu. Jeu qui n'était pas encore terminé... Après quelques secondes d'un silence malsain, le nécromage se mit à rire joyeusement, sans retenu.

"Vous devriez voyager avec moi, avec votre imagination nous pourrions aller loin !"

Doucement, Yalen se calma et s'expliqua.

"Je crois que vous ne m'avez pas vraiment compris. Ce n'est effectivement pas une coïncidence et je vous ai déjà dis moi même la raison : Vous avez une très grande sensibilité pour la musique. Et vous ne semblez d'ailleurs pas vraiment apprécier ce don, n'est-ce pas ?"

Avant d'entendre une réponse, le musicien sortit son cher violon et le mit sur la table.

"C'est bien dommage de détester un si bel objet... Mais vous pouvez vérifier par vous même si c'est une arme perverse"

Yalen fixa de nouveau le jeune mercenaire et lui décocha un petit sourire avant de reprendre.

"Et franchement, vous ne trouvez pas vos mots ridicules ? Pourquoi vous jeter je ne sais quel sort ? Pourquoi vous ? Pourquoi vous protéger puis vous inviter à ma table ensuite ? Et surtout, si je pouvais avoir un quelconque talent de magicien, je gagnerais bien plus en faisant des tours de passe-passe plutôt que de faire de simples musiques, même si c'est certes moins artistiques et moins beau à mon gout..."


Dernière édition par Lyrel le Dim 3 Oct - 23:07 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Ven 1 Oct - 17:34 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Lors du silence que laissa filer Yalen, Isley ne le quitta pas des yeux ; cependant, avant de reprendre la parole... ce fut en riant que le ménestrel brisa le silence. En riant ! Alors quoi, en plus de lui avoir lancé un sortilège, il se payait sa tête ? Le susceptible Isley fronça ses fins sourcils noirs, vexé.

"Vous devriez voyager avec moi, avec votre imagination nous pourrions aller loin !"


Isley jeta à son vis-à-vis une aigre œillade tandis qu'il reprenait contenance. La direction que Yalen donnait à la conversation ne lui plaisait pas du tout... Autant il avait cru que le troubadour avouait lui avoir jeté il ne savait quel sortilège, autant à présent, il avait plutôt l'impression qu'il se rétractait...

"Je crois que vous ne m'avez pas vraiment compris. Ce n'est effectivement pas une coïncidence et je vous ai déjà dis moi même la raison : Vous avez une très grande sensibilité pour la musique. Et vous ne semblez d'ailleurs pas vraiment apprécier ce don, n'est-ce pas ?"


Et voilà : il se rétractait, effectivement. Une 'très grande sensibilité pour la musique', disait-il ? En effet, merci à sa musicienne de mère pour ça ; mais de là à avoir une crise de délire hallucinatoire pour quelques coups de violon, il y avait un fossé ! En parlant de violon, voilà que Yalen sortait le sien et le posait sur la table. Tout de blanc et de gris pâle, l'instrument était magnifique, nota Isley en baissant les yeux vers l'objet. Mal à l'aise, il détourna rapidement les yeux, préférant regarder l'instrumentiste plutôt que l'instrument.

"C'est bien dommage de détester un si bel objet... Mais vous pouvez vérifier par vous même si c'est une arme perverse. Et franchement, vous ne trouvez pas vos mots ridicules ? Pourquoi vous jeter je ne sais quel sort ? Pourquoi vous ? Pourquoi vous protéger puis vous inviter à ma table ensuite ? Et surtout, si je pouvais avoir un quelconque talent de magicien, je gagnerais bien plus en faisant des tours de passe-passe plutôt que de faire de simples musiques, même si c'est certes moins artistique et moins beau à mon goût..."

D'un geste désinvolte, Isley s'empara de la bouteille de vin et l'inclina sur son verre vide. Calme, il devait rester calme, garder la tête froide, et réserver ses éclats de colère pour plus tard. Ce type en face de lui avait l'air de diablement s'amuser, et n'était pas sans posséder un certain talent pour retourner la situation à son avantage... Ses paroles semaient le doute dans l'esprit du mercenaire, et c'était probablement là leur but. A moins qu'il ne dise vrai ? Non... impossible, impossible ! Isley était prêt à s'accrocher à l'idée que son moment de folie était du à Yalen, et non à lui-même.

Une fois qu'il se fût servi, l'Elémentaliste reposa la bouteille et but une gorgée. Lentement, tranquillement. Il puisa courage dans le breuvage alcoolisé. Puis, il leva un regard à l'expression sardonique vers son interlocuteur.


"Sensible à la musique, ouais. Au point de me taper des hallucinations, oui, tout à fait, ça m'arrive tous les jours, même."


Il avait parlé d'un ton très ironique - ne pouvant s'empêcher d'y glisser un rien d'agressivité, malgré son désir de paraître calme et maître de lui.

"Ton violon n'est peut-être rien qu'un violon, et après ? J'ai déjà vu des Guerriers enchanter leurs armes ; pendant le temps que durait le sort, elles avaient tel ou tel effet, et une fois le sort consommé elles redevenaient de simples armes. Autrement dit, tu peux très bien faire passer ta Magie par ton violon, sans que ton violon soit lui-même magique."


Il eut un sourire en coin.


"J'ai séché pas mal de cours à Hobbs, mais apparemment pas ceux qui parlaient d'enchantement d'objets. Et après, des personnes qui s'y connaissent en Magie sans en faire leur métier, y en a."


Il secoua la tête. La colère remontait, déjà, empoisonnait son coeur, filtrait dans le ton de sa voix, sans qu'il n'y puisse rien. Pourquoi donc fallait-il qu'il soit si lunatique, pourquoi fallait-il qu'il soit si esclave de ses humeurs, et que ces dernières soient si changeantes ?


"Après... pourquoi tu m'as fait ça, j'en sais foutrement rien. On se connait pas, je t'ai rien fait, alors pourquoi ? Mais me fais pas croire que t'y es pour rien ! Quand tu t'es mis au violon... toute la taverne a disparue, et j'ai vu..."


Glacé par le souvenir, il s'interrompit, les dents serrées.

"J'ai vu quelque chose qui n'était pas là. Et c'est à cause de toi."
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Lun 4 Oct - 00:39 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Yalen regardait tranquillement le mercenaire. Il semblait vouloir rester maitre de ses émotions, mais un petit détail amusa le troubadour : l'instrument semblait mettre vraiment mal à l'aise le jeune homme qui avait très vite détourné son regard de l'instrument. Après une longue gorgée de son verre, Isley semblait décider d'opter pour l'ironie.

"Sensible à la musique, ouais. Au point de me taper des hallucinations, oui, tout à fait, ça m'arrive tous les jours, même."

Il n'en démordait donc pas, pour lui il avait subit un sort et c'était un fait. Les palabres du musicien ne l'atteignait pas.

"Ton violon n'est peut-être rien qu'un violon, et après ? J'ai déjà vu des Guerriers enchanter leurs armes ; pendant le temps que durait le sort, elles avaient tel ou tel effet, et une fois le sort consommé elles redevenaient de simples armes. Autrement dit, tu peux très bien faire passer ta Magie par ton violon, sans que ton violon soit lui-même magique."


Après sa petite tirade, le garçon eut un sourire que Yalen partagea mais sans doute pour des raisons différentes. Sa comparaison était atroce. Lui faisait de l'art, pas la guerre, et les armes demandent tout de même un contact avec les adversaires. Mais malgré tout, il avait plus ou moins raison, même si le nécromage aurait bien voulu grincer des dents vu sa façon de présenter les choses.


"J'ai séché pas mal de cours à Hobbs, mais apparemment pas ceux qui parlaient d'enchantement d'objets. Et après, des personnes qui s'y connaissent en Magie sans en faire leur métier, y en a."

Il était donc mage. Le nécromancien aurait pu le parier, même si il aurait préféré se tromper. Et sa dernière phrase le montrait clairement. Mais le jeune homme n'en resta pas là, la colère semblait peu à peu l'envahit et il haussa le ton.


"Après... pourquoi tu m'as fait ça, j'en sais foutrement rien. On se connait pas, je t'ai rien fait, alors pourquoi ? Mais me fais pas croire que t'y es pour rien ! Quand tu t'es mis au violon... toute la taverne a disparue, et j'ai vu... J'ai vu quelque chose qui n'était pas là. Et c'est à cause de toi."

Le sourire de Yalen resta toujours sur ses lèvres, mais ce dernier réfléchissait à vives allures et avec difficulté. Il était fasciné par cette personne face à lui, si jeune et pleine de mystères. Mais il était inutile de continuer, il avait perdu à son petit jeu, mais il y avait gagné une rencontre magnifique. Mais ce n'était pas fini encore, il voulait continuer à s'amuser encore un peu, ce genre de choses n'arrive pas souvent...
Un petit rire et de petits applaudissements accueillirent ses réponses.

"Je suis donc l'auteur de vos troubles. Inutile de dire autre chose je n'ai pas l'impression que j'arriverai à vous faire entendre raison."

Le musicien soupira longuement, avant de reprendre.

"Je suppose que ce que vous avez vu vous empêche de vraiment résonner, mais plus tard vous verrez qu'il y a un manque de logique dans ce que vous voyez... Personne ne pourrait croire ce que vous tentez d'avancer. Même si ce que vous avez vu est sans aucun doute douloureux et étrange."

Le troubadour planta une fois encore son regard dans celui de son interlocuteur, avec un sourire narquois cette fois ci.

"Mais puisque vous insistez... On va dire que oui, moi qui un simple artiste, j'ai utilisé une magie inconnue sur un inconnu pour une raison inconnue pour ensuite lui parler et le remercier d'avoir souffert. Satisfait ?"

Une chose intriguait cependant toujours Yalen, et même si il savait qu'il n'aurait sans doute aucune réponse, il ne pouvait se résigner à ne pas essayer. Il pointa une seconde fois son index vers la poitrine du jeune homme et lança une phrase qu'il savait pourtant dangereuse pour la suite de la discussion.

"Et que vous ai-je fait voir de si troublant que vous ne semblez pas vouloir me dire ? Et quelle est cette blessure que vous semblez bien cacher ?"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Lun 4 Oct - 13:06 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Une fois qu'Isley se tût, Yalen partit d'un léger rire et applaudit doucement. Se sentant comme insulté, l'Elémentaliste se raidit. Cette impression que son interlocuteur se jouait de lui était vraiment désagréable...

"Je suis donc l'auteur de vos troubles. Inutile de dire autre chose je n'ai pas l'impression que j'arriverai à vous faire entendre raison."

Le lourd soupir que poussa le musicien crispa Isley au même titre de ses précédents rire et applaudissements. La manière dont Yalen avait déclamé sa phrase sous-entendait clairement, malgré les paroles en elles-mêmes, qu'il ne reconnaissait pas ses torts, mais que simplement il abandonnait tout espoir de raisonner Isley et ses ineptes déductions. Quoiqu'il fasse, le ménestrel menait la danse, maîtrisait la situation... et ça agaçait Isley.


"Je suppose que ce que vous avez vu vous empêche de vraiment raisonner, mais plus tard vous verrez qu'il y a un manque de logique dans ce que vous voyez... Personne ne pourrait croire ce que vous tentez d'avancer. Même si ce que vous avez vu est sans aucun doute douloureux et étrange."

Isley soutint les émeraudes que le troubadour au sourire narquois planta des ses yeux. Bons dieux, ce genre de petit sourire, normalement c'était lui qui les affichait !


"Mais puisque vous insistez... On va dire que oui, moi qui un simple artiste, j'ai utilisé une magie inconnue sur un inconnu pour une raison inconnue pour ensuite lui parler et le remercier d'avoir souffert. Satisfait ?"

Évidemment, présenté comme ça... ça avait l'air parfaitement stupide. Tellement stupide, à vrai dire, que le doute assaillit de nouveau Isley. Et pourtant, pourtant... Il secoua la tête : dans tous les cas, au point où il en était, il n'était pas question qu'il se rétracte. Il garderait ses doutes pour lui. Et tenterait, coûte que coûte, de les balayer en arrachant des réponses à Yalen...

Satisfait, absolument pas ! voulut-il répliquer, amer, mais son vis à vis ne lui en laissa guère le temps ; pointant à nouveau l'index vers la cicatrice d'Isley, il enchaîna :


"Et que vous ai-je fait voir de si troublant que vous ne semblez pas vouloir me dire ? Et quelle est cette blessure que vous semblez bien cacher ?"

Le mercenaire, qui avait ouvert la bouche pour répondre à la remarque d'avant, la referma aussi sec... puis éclata de rire. Bien curieux, le Yalen ! Et il avait l'oeil, il fallait le reconnaître. Hilare, Isley calma son rire et posa la main sur son coeur.


"Une blessure, c'est plutôt commun pour un mercenaire, non ?"

A ceci près que cette cicatrice-là, il la tenait de bien avant son entrée dans la profession... quand il n'était encore qu'un gamin maltraité... Foutus souvenirs, ne s'en libérerait-il jamais ? Un sourire un peu dérangé aux lèvres, il laissa retomber sa main, s'empara nonchalamment de son verre de vin.


"Si je te montrais cette 'blessure', tu verrais rien de très particulier. Une banale cicatrice. Quant à ce que j'ai vu, rien de bien passionnant, vraiment. Tu serais déçu... toi qui es si curieux."


Après tout, songea Isley avec un aigre humour, "J'ai vu ma mère", on a connu mieux comme mésaventure, non ?

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Lyrel
Le doudou

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 47
Localisation: A l'Ouest
Masculin
Personnage(s): Yalen Memoirry
Messages RP: 9
Moyenne de messages RP: 0,19

MessagePosté le: Jeu 14 Oct - 11:30 (2010)    Sujet du message: La taverne de la place centrale Répondre en citant

Le jeune mercenaire avait éclaté de rire à sa dernière phrase. Peut être s'était-il trompé en pensant que ça n'avait rien de grave ?

"Une blessure, c'est plutôt commun pour un mercenaire, non ?"

Non. Il avait bel et bien une blessure, et elle s'est "réveillée" au moment de sa malédiction. Donc c'est une blessure qui l'a profondément marqué, c'était évident.

"Si je te montrais cette 'blessure', tu verrais rien de très particulier. Une banale cicatrice. Quant à ce que j'ai vu, rien de bien passionnant, vraiment. Tu serais déçu... toi qui es si curieux."


Les sourires d'Isley étaient de plus en plus étrange, parfois un peu faux, parfois même presque horrifiant. Cela ne pouvait qu'amuser un peu plus le troubadour qui répondit aussitôt au jeune homme, ironique.

"Une blessure banale je n'en doute pas, tout comme il est banale qu'elle vous relance au milieu d'une taverne pendant quelques notes de violon. Je me doute que la blessure n'a rien de particulier mais..."

Le nécromage s'arrêta un court moment, persuadé d'avoir vu juste, pour voir les possibles réactions de son cobaye. Puis, il reprit d'une voix très calme, presque douce.

"L'histoire de cette blessure est, j'en suis sur, tout à fait passionnante."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:23 (2018)    Sujet du message: La taverne de la place centrale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lindblum -> Lindblum Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com