L'univers de Britannia Index du Forum
 
 
 
L'univers de Britannia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Home sweet home.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lulyde -> Zexxion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 16:36 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Soupirant, Amaëlle regarda une dernière fois son reflet dans son miroir (Bah oui, en plus d'un moyen de communication, il gardait sa fonction première) : ses traits tirés et ses épaisses cernes étaient la preuve flagrante d'une nuit blanche. En même temps : comment aurait-elle pu en être autrement ?

La veille au soir, Isley, son cher frère, son double, son siamois, avait été condamné à fuir pour ne pas se retrouver pendu en place publique d'Highland au matin. Pour quel crime ? Celui d'avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Enfin... en était-ce réellement ainsi ? Certes, le ménestrel en quête d'aventure donc mercenaire à ses heures perdues s'était lancé dans une mission piégée... Mais était-ce un hasard ? Sa compagne de mission, Amaryllis Dunbar, était clairement visée... mais le fils d'un fameux directeur n'était-il pas également une cible parfaite pour une prise de pouvoir ?

La jeune femme aux yeux rouges soupira de nouveau, inutile de se poser à nouveau toutes les questions qui l'avaient secouée dans la nuit et avait veillées à tenir le sommeil loin d'elle.
Mais... si seulement c'était tout ce qui la désespérait.

En effet, après avoir aidé Isley à s'enfuir en compagnie de son béguin d'enfance - une chose agréable dans son malheur -, l'invoqueuse avait, sans plus tarder, fait ses valises pour rentrer à Zexxion, dans la demeure familiale. Quoi de mieux qu'un foyer chaleureux et une famille soudée pour supporter une telle situation ? Mais voilà, alors qu'elle partait, la fille d'Adriel Baalath avait reçu la visite des dernières personnes qu'elle désirait voir : des miliciens highland.
Avec du recul, elle aurait du s'y attendre : ils voulaient l'interroger sur Isley.

Au début, Amaëlle avait refusé de coopérer mais, craignant le contre-coup de son comportement sur les situations d'Isley et Adriel, elle avait fini par les suivre au QG de la milice. Ici, elle y reçu un interrogatoire des plus corsés et avait pu constater que les personnes suspectées de complicité devaient parler par tous les moyens, même s'il fallait en arriver à leur décocher des gifles en pleine figure. Cependant, elle avait maintenu ne pas savoir où Isley était parti, ce qui n'était pas très faux : elle savait la direction mais pas l'arrêt prévu ni le plan élaboré par les deux fugitifs.
Finalement, son rang la sauva quelque peu et l'interrogatoire se limita à quelques gifles dont ses joues encore quelques peu gonflées et bleutées maintenant se souviennent.
Mais voilà, il avait fallu qu'elle dise le mot en trop au milicien qui la raccompagnait. Qu'était-ce déjà ? Ah oui, elle avait insulté Roxas de "connard" devant un de ses loyaux soldats et ces même-soldats de chiens. Franchement, l'accident qui l'avait éborgnée ne lui avait-il donc rien appris ? Il fallait qu'elle arrête de parler sans réfléchir... Mais cette bile là avait besoin de sortir.
Evidemment, le soldat l'avait particulièrement mal pris et les deux s'étaient retrouvés à provoquer une rixe qui ameuta quelques autres soldats : certains essayant de les séparer et d'autres désireux également de faire ravaler ses paroles à l'invoqueuse.
Un haut gradé de la milice les sépara finalement et Amaëlle avait repris le chemin jusqu'à Zexxion après être, vite fait, passée voir un membre de son ancienne troupe - persuadée de l'innocence d'Isley - qui s'y connaissaient en médecine. Ce dernier avait pu refermer les coupures mais ne pouvait guère faire plus.

Ainsi se tenait-elle devant la grille qui séparait le jardin de la grande demeure Baalath à la rue. Ses joues étaient gonflés et bleues, le coin droit de sa lèvre était orné d'une blessure refermée mais visible, sa joue gauche était traversée d'une légère coupure un peu épaisse mais qui guérirait assez vite. Signe du premier coup porté par le milicien, qui avait son épée en main. Coup qui avait fait paniquer Amaëlle : elle n'avait pas besoin d'une cicatrice en plus à cet endroit. Et pour couronner le tout, elle boitait légèrement. Aucun rapport avec sa petite rixe, non... elle avait trébuché en descendant de la calèche, une fois arrivée à Zexxion. Quelle journée de merde...
Heureusement, elle avait eut le temps de se changer et de relisser ses cheveux pour ne pas paraître trop misérable.

Prenant une grande inspiration, Amaëlle franchit la large grille et, une fois le jardin traversé, entra chez elle.


"C'est moi."

Sa voix était un peu faiblarde, fatiguée... mais Amaëlle souriait. Comme ce toit lui avait manqué. C'était la première fois qu'elle y revenait depuis son départ... il y avait combien de temps ? sept, huit mois ?
A peine ses sacs posées au sol, l'invoqueuse n'eut guère le loisir de s'avancer vers le salon qu'Adriel Baalath, son père et illustre directeur d'une des plus grandes écoles de Magie de Britannia se jeta sur sa fille, l'enlaçant avec force. Profitant de cet agréable contact - qu'en temps normal, Amaëlle aurait évité ou repoussé -, la jeune femme ferma les yeux.


"Salut, papa...
- Amaëlle..."


S'écartant, son père ouvrit la bouche pour parler mais écarquilla directement ses yeux bleu nuit :

"Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tu vas bien ?
- Calme-toi..."


Evidemment, il se faisait du souci en voyant son état et ce malgré le sourire de sa fille. N'écoutant pas le conseil de son enfant, Adriel enchaîna, l’entraînant dans le salon :

"Viens, Will est là, il va regarder si c'est grave !"

Will. A l'entente de ce nom, le coeur de la jeune femme manqua un battement : Will, chirurgien au grand hôpital de Zexxion et meilleur ami d'Adriel était également l'amant d'Amaëlle. Enfin, plus précisément, son "petit-ami officieux" selon leur accord. En tout cas, l'homme dont elle était éperdument amoureuse et dont les bras, en ce temps de crise, lui manquaient vraiment.

A peine l'invoqueuse était-elle entrée dans le luxueux salon que ses yeux rubis s'accrochèrent au regard bleu vert qu'elle connaissaient tellement bien mais aimait tellement. Il était là, assis dans le canapé du salon... comme à son habitude.
A sa vue, Amaëlle esquissa un sourire amoureux - bien que fatigué - et retint son affreuse envie de se jeter dans ses bras et d'y pleurer.


"Salut..."

Fut tout ce que sa voix rauque fut capable d'articuler.
Alors qu'Adriel demanda au médecin de regarder si sa fille n'avait rien de grave - quel papa poule... -, Amaëlle prenait place aux côtés de son amant, sans le quitter des yeux. Dans son regard se lisaient peut-être tous les sentiments qu'elle ressentait pour lui mais elle n'en avait cure. Là, elle avait besoin de lui.

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Oct - 16:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 17:09 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Will alluma une cigarette et pressa avec sollicitude l'épaule d'Adriel. Ce dernier était d'une pâleur à faire jalouser les morts... Mais qui pouvait l'en blâmer ?

Le chirurgien souffla doucement la fumée. Il sortait d'une longue opération d'urgence quand il avait appris la nouvelle de la condamnation d'Isley, la nuit dernière. Lui qui s'apprêtait à aller fêter avec sa collègue Nina leur chirurgie victorieuse n'avait soudain eu plus aucune envie d'aller célébrer quoi que ce soit... L'évènement lui faisait peur : il considérait une famille comme trop fragile pour supporter d'être ainsi injustement mise à mal ! Il aurait volontiers fui ses inquiétudes et ses questions en se noyant dans le travail, mais Elias, son patron et ami des Baalath, l'avait envoyé de force en congés... d'autant que, de toute façon, Amaëlle allait revenir : Will voulait être là pour elle. Amaëlle et Isley étaient si proches... comment allait-elle traverser cette épreuve ? Et enfin, comment cette folle situation allait-elle s'achever ? C'était tellement insensé...

Le médecin ouvrit la bouche pour adresser à Adriel une phrase encourageante, mais le bruit de la porte d'entrée le devança : Amaëlle ! Le père de la jeune femme se précipita à sa rencontre et Will attendit là, les laissant se retrouver dans l'entrée en toute intimité ; le père et la fille ne tardèrent pas à débarquer dans le salon, et aussitôt le regard du médecin accrocha les rubis épuisés et cernés de son amante. Néanmoins, le bonheur et le soulagement de la revoir firent vite place à une inquiétude toute neuve... en effet, la musicienne avait clairement essuyé une rixe !

Elle s'installa à côté de lui sur le canapé ; Will ne prêta attention si à ses paroles ou son regard, ni aux paroles angoissées d'Adriel en arrière-plan ; il posa sa cigarette à demi-consumée dans le cendrier et se tourna vers l'invoqueuse ; le regard brillant d'inquiétude, il effleura l'une de ses joues bleuies, se retenant de passer sur la fine coupure à sa lèvre ; il laissa retomber sa main et la fixa enfin dans les yeux.


"Comment... Qui t'a fait ça ? Tu as vu un médecin ?"

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:16 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Amaëlle fixait Will qui semblait sourd aux paroles d'Adriel ou même à son salut... Non, il se contentait de la fixer, l'inquiétude se lisant dans ses yeux bleu vert. L'invoqueuse souriait toujours amoureusement : franchement... il était trop adorable. Certes, elle avait l'air en mauvais état, mais elle était vivante.
Sans laisser le temps à la jeune femme de calmer son père ou bien de s'expliquer, le médecin leva une main - après avoir posé sa cigarette, Will et cigarette sortaient rarement l'un sans l'autre - et effleura une joue bleutée d'Amaëlle. Sur le coup, la jeune femme grimaça : les coups étaient trop proches, la douleur encore un peu là.

"Comment... Qui t'a fait ça ? Tu as vu un médecin ?"

Attendrie, Amaëlle sourit et saisit la main que Will venait de laisser tomber dans la sienne. Elle aurait voulu le rassurer autrement qu'avec des paroles... mais Adriel était là. D'une voix douce, elle répondit :

"Arrête donc de t'en faire..."

Se tournant légèrement vers son père - assis en face d'elle, sur la table basse devant le canapé -, l'invoqueuse posa doucement sa main libre sur sa jambe. Ainsi, elle avait un contact avec deux des hommes qu'elle aimait le plus au monde. Il manquait seulement Isley... :

"Et toi aussi, d'ailleurs. Calmez-vous, je vais bien. Bande de papa poules."

Amaëlle soupira. Elle savait que la nouvelle allait mal passer : après avoir forcé Isley à fuir, la milice highland battait sa soeur ? Mais bon, quand il fallait y aller...
Tournant les yeux vers son amant, l'invoqueuse lui adressa un sourire rassurant :


"Un gars de la troupe était médecin avant, il s'en est occupé juste avant que je prenne la calèche pour venir, ne t'en fais pas. Quant à comment..."

S'interrompant, Amaëlle crispa ses deux mains, gardant toujours un contact avec les deux hommes. Baissant les yeux pour fixer le sol, elle murmura :

"J'ai connu les interrogatoires de la milice highland..."

Sous sa main, Amaëlle put sentir Adriel se crisper. Ca allait exploser...
_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:36 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Amaëlle prit la main de Will, qui la serra instinctivement - à défaut de pouvoir l'enlacer, elle, véritablement...

"Arrête donc de t'en faire... Et toi aussi, d'ailleurs. Calmez-vous, je vais bien. Bande de papa poules."


La première phrase était pour lui tandis que la seconde était adressée à Adriel, assis près d'eux sur la table basse. Will ne répondit pas : il attendait les explications. Elle tourna vers lui un visage où s'affichait un sourire rassurant - auquel il répondit à demi.


"Un gars de la troupe était médecin avant, il s'en est occupé juste avant que je prenne la calèche pour venir, ne t'en fais pas. Quant à comment..."

L'invoqueuse crispa sa main dans celle de son amant et baissa les yeux vers le sol.


"J'ai connu les interrogatoires de la milice highland...
- Et ils se sont permis d'être violents ?! s'indigna-t-il en se raidissant.
- Ils ont osé te faire du mal ! s'affola Adriel.
- C'est n'importe quoi", grinça le chirurgien, les dents serrées.

Il secoua la tête : comme si Amaëlle n'avait pas déjà eu son lot de rixe, dans le passé ! Pour qui ils se prenaient ces chiens de la milice, au juste ? Certes, il se doutait que l'impertinente Baalath ne s'était guère montrée particulièrement accommodante avec eux... mais cela n'excusait en rien les coups donnés ! D'autant plus qu'ils étaient en tort et le condamné qu'ils recherchaient était innocent...

Vraiment, l'idée qu'on ait levé la main sur elle le hérissait !

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 19:58 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Comme Amaëlle s'en était doutée, les réponses virent vite...

"Et ils se sont permis d'être violents ?!
- Ils ont osé te faire du mal !
- C'est n'importe quoi."


Adriel était affolé alors que Will serrait les dents. Les fixant à tour de rôle, l'invoqueuse pouvait tout à fait comprendre leur réaction. Elle non plus n'aurait pas supporté qu'on touche à Will ou Adriel, en plus d'Isley...
Un sourire tremblant mais qu'elle espérait rassurant aux lèvres, la jeune femme tenta :


"C'est un peu de ma faute aussi, j'ai pas été sympa...
- Mais Amaëlle ! C'est normal dans notre situation ! C'est...
- C'est bon, papa. C'est fini, maintenant. Je suis rentrée."


Interrompant Adriel dans son discours colérique, Amaëlle crispa à nouveau ses mains sur les deux hommes, tremblante. Elle voulait arrêter d'en parler, autant pour eux que pour elle. Elle était fatiguée, totalement épuisée par toute cette histoire. Au loin les colères, les cris et les angoisses... Ce dont Amaëlle avait besoin maintenant était de retrouver son foyer.
Fermant très fort les yeux, l'invoqueuse répéta de sa voix brisée par le noeud qui lui serrait l'estomac.


"Je suis rentrée... c'est fini, maintenant...
- Oui... tu es rentrée."


Relevant les yeux vers son père, l'invoqueuse put voir que ce dernier, comprenant certainement les états d'âme de son enfant, s'était penché vers elle et lui adressait un de ses fameux sourires rassurants qui donnaient toujours à Amaëlle envie de pleurer.
Oui, elle retrouvait son foyer. La famille Baalath était experte pour recoller les morceaux, non ? Cette fois encore, ils pouvaient s'en sortir...

Un léger silence remplit le salon. Silence que, pour une fois, Amaëlle trouva reposant. Cependant, ce fut un Adriel légèrement crispé qui le brisa, ses yeux dans ceux de sa fille :


"Pour ce soir... j'ai une réunion importante et beaucoup de travail... Je pense rentrer très très tard... Tu peux, peut-être, aller chez Will cette nuit ?"

Sans savoir à quel point cette idée ravissait sa fille, Adriel voulait certainement ne pas la laisser seule dans une situation comme celle-ci et, lui, se plonger dans le travail pour oublier ses angoisses, point commun qu'il avait avec le médecin. Et puis, en rentrant, il aurait Myra, qui l'attendrait - bien que très proche de la famille, l'ancienne gouvernante restait la moins touchée par cette histoire et Adriel se doutait qu'Amaëlle et Will préféraient être ensemble dans cette situation.

Le père et la fille tournèrent en même temps les yeux vers le chirurgien, attendant une réponse - même si leurs regards ne montraient pas la même envie qu'il réponde à la positive.

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 20:30 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Amaëlle tenta de tempérer les réactions des deux hommes, amenant Adriel à renchérir mais la jeune femme finit par le calmer - et, en même temps, à persuader Will de ne pas en rajouter non plus - en leur faisant comprendre qu'elle était rentrée, à présent ; à partir de là, en effet, il n'était pas difficile de comprendre qu'elle avait envie et besoin de repos, de calme, de réconfort... non d'éclats de rancœur et de colère. Le médecin sentait la main de son amante trembler dans la sienne et sa voix altérée trahissait sa gorge nouée.

Le silence enveloppa le salon, reposant ; même Amaëlle, qui avait les temps morts en horreur, semblait ne pas en être dérangée. Ils étaient là, tous les trois, unis, tâchant de faire face à cette nouvelle, cette énième crise. La famille Baalath ne serait-elle donc jamais en paix ?


"Pour ce soir...
, reprit alors Adriel, j'ai une réunion importante et beaucoup de travail... Je pense rentrer très très tard... Tu peux, peut-être, aller chez Will cette nuit ?"

Will renvoya un regard étonné à Adriel. Il voyait où il voulait en venir - se noyer dans le travail ce soir tout en n'abandonnant pas sa fille -, mais enfin... il n'avait aucune idée d'à quelle point la proposition avait de quoi ravir les deux amants ! Honnêtement, Will ne savait pas s'il aurait tenu toute une soirée sans pouvoir communiquer son soutien à Amaëlle par une étreinte... Elle lui avait manqué et cette situation dramatique lui donnait encore plus envie de sa proximité.

Les deux Baalath tournèrent les yeux vers Will, en attente de sa réponse - signe que du côté d'Amy, c'était déjà tout bon. Le chirurgien échangea d'abord un long regard avec elle, puis tourna les yeux vers Adriel.


"C'est bien évidemment d'accord
, accepta-t-il dans un sourire rassurant.
- Parfait, alors..., fit le directeur. Je suis soulagé de vous savoir ensemble..."

S'il savait...

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 20:43 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Après avoir échangé un long regard avec Amaëlle - regard qu'elle soutenait, silencieuse -, Will répondit avec un sourire rassurant :

"C'est bien évidemment d'accord.
- Parfait, alors... Je suis soulagé de vous savoir ensemble...
- Moi aussi..."


Amaëlle avait surenchérit la phrase de son père en souriant au médecin, sans le quitter des yeux. Après tout, Adriel pouvait toujours la trouver étrange, elle était en étant de choc, non ? Et, à cause de cet état, avait besoin maintenant plus que jamais de la proximité de Will. Si cela ne tenait qu'à l'invoqueuse, elle se serait déjà blottie dans ses bras et n'aurait pas bougé.

Hochant la tête, Adriel tapota ses jambes :


"Bien ! Je... vais aller faire le thé !
- Papa...
- Bettina m'a montré, je devrais y arriver. Au pire, je l'appelle, elle est à l'étage.
- Ca marche."


Amaëlle souriait, répondant calmement. Elle savait qu'Adriel avait besoin de se dégourdir les jambes. Le directeur savait que, pour ses enfants, il était celui que l'on appelait "l'homme de la situation". En effet, aux yeux d'Amaëlle et Isley, Adriel pouvait toujours tout réussir et savait toujours quoi dire...
De ce fait, l'invoqueuse n'était pas sans savoir que, sachant cela, leur père avait tendance à se mettre un peu trop de pression tout seul et paniquait légèrement dans les moments où il ne savait que dire ou faire... Du coup, il partit à la cuisine.

A peine le directeur avait-il quitté la pièce qu'Amaëlle, sans dire un mot, plaqua ses lèvres sur celles du médecin, ignorant la petite douleur à la lèvre que ce geste réveillait. Elle avait besoin de lui, de sentir qu'il était là, d'être proche de lui...
A cet instant, Adriel aurait pu revenir et tout voir, Amaëlle n'aurait pas bougé et aurait tout assumé.

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:07 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Sans quitter son sourire, Will se contenta de contempler Amaëlle en silence alors qu'elle échangeait de nouvelles paroles avec son père - qui, pour pallier à sa nervosité, les quitta pour aller préparer du thé. A peine le directeur avait-il disparu à l'angle de la cuisine que les lèvres de son amante se retrouvaient sur les siennes dans un baiser depuis trop longtemps attendu ; après quelques secondes d'étonnement, le médecin glissa une main dans les cheveux d'encre d'Amaëlle et répondit au baiser, submergé de sentiments allant de l'amour au soulagement. A cet instant, même la pointe de frayeur à l'idée que le directeur les découvre ne parvenait à l'atteindre vraiment.

Il fit durer le baiser puis le rompit avec douceur ; son visage à quelques centimètres de celui d'Amaëlle, il jeta une brève œillade par dessus son épaule - Adriel s'agitait bruyamment dans la cuisine - avant de regarder de nouveau sa compagne et de murmurer :
"Tu m'as tant manquée..."

Assuré qu'Adriel leur laisserait encore un peu de temps, il embrassa de nouveau l'invoqueuse... avant de sursauter à l'entente d'un bruit de pas sur le parquet tout près d'eux : il s'écarta d'Amaëlle, glacé à l'idée qu'Adriel les ait surpris, il n'avait vraiment pas besoin d'un nouveau retournement de situation... mais se contenta finalement de soupirer de soulagement : ce n'était que Bettina, la loyale domestique des Baalath... qui avait déjà, par le passé, été le témoin accidentel d'un petit débordement amoureux entre Amaëlle et Will. Les mains sur les hanches, elle les regardait en souriant d'un air taquin.

"Laisser le patron mettre le feu à la cuisine pour pouvoir se faire des câlins tranquillement, je vous reconnais bien là, vous deux !"

La femme rondouillarde à la tresse auburn avait l'habitude de charrier les deux amants secrets, mais aujourd'hui le médecin sentit qu'elle se forçait un peu pour sortir ses plaisanteries habituelles ; en effet, elle était au service de la famille depuis si longtemps qu'elle partageait tous ses coups durs, d'autant qu'elle avait connu Isley depuis le jour de son adoption par Adriel... Avant de lui répondre, il la remercia d'un sourire : comme toujours, elle tâchait de tirer les Baalath vers le haut avec sa tendresse bourrue et sa bonne humeur.

"Tout le monde est content, comme ça..."
, hasarda le médecin. "Adriel fait son thé et puis nous, eh bien..." Il haussa les épaules, laissant sa phrase, évidente, en suspend.

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:25 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Amaëlle se laissa un peu aller contre Will quand celui-ci répondit à son baiser, glissant une main dans ses cheveux. Cette démonstration d'affection n'était pas forcément un caprice de l'invoqueuse qui voulait profiter de l'absence d'Adriel pour roucouler, non... elle en avait sentit le besoin.
Les étreintes de Will, même à l'époque où elles étaient encore innocentes, avaient toujours eu ce don de calmer Amaëlle qui s'était vite vu naître une dépendance à la présence du médecin, allant parfois à l'hôpital juste pour le croiser quelques minutes.

Quand Will mit fin au baiser, son amante put le voir jeter un rapide coup d'oeil par dessus son épaule et l'estomac d'Amaëlle se serra : fallait-il à nouveau qu'ils soient rattrapés par la réalité ? Ne pouvaient-ils pas profiter encore un peu ? Il semblait que si puisque le chirurgien, son visage à quelques centimètres de celui de l'invoqueuse, la regarda et murmura :


"Tu m'as tant manqué..."

Amaëlle eut à peine le temps de sourire amoureusement au médecin que celui-ci l'embrassa de nouveau. Bien que sa lèvre la fasse un peu plus souffrir, elle y répondait avec force, profitant de chaque seconde.
Mais ce bonheur ne dura pas bien longtemps puisque les deux amants sursautèrent en même temps, entendant des pas : Adriel ? Était-ce vraiment le moment pour tout mettre à plat, maintenant qu'il était déjà bien secoué ? Mais un soupir de soulagement s'échappa des lèvres des deux amants coupables en même temps. La personne qui les avait surpris n'était autre que Bettina, l'une des deux seules domestiques de la demeure Baalath - l'autre étant Cheryl, sa petite soeur.
Amaëlle sourit doucement, elle aussi, elle était heureuse de la voir. Et se faire surprendre par Bettina était déjà arrivé, Amaëlle et Will s'en fichaient un peu du coup. La domestique, elle, n'hésitait pas, quelques fois, à utiliser ce secret comme moyen de chantage sur Amaëlle, qui s'en amusait, en fait.

La main sur les hanches, elle regarda les deux cachottiers et se moqua gentiment :


"Laisser le patron mettre le feu à la cuisine pour pouvoir se faire des câlins tranquillement, je vous reconnais bien là, vous deux !"

L'invoqueuse lui répondit d'un sourire. Bettina s’efforçait toujours d'aider la famille au mieux dans ses coups durs. Cette maison ne serait pas ce qu'elle était sans la présence de la femme rondouillette. Amaëlle le savait... et en était plus que reconnaissante envers Bettina qui, au delà de son rôle de domestique, était devenue un membre de la famille.
Will répondit avant sa compagne, souriant :


"Tout le monde est content, comme ça... Adriel fait son thé et puis nous, eh bien...
- On se passe le temps."


Amusée, Amaëlle avait répondu en adressant un sourire innocent à Bettina. La domestique leva les yeux au ciel avant de sourire à Amaëlle, désignant sa lèvre d'un doigt :

"Granas vous punit pour vos cachotteries pendant qu'Adriel détruit ma cuisine."

Étonnée, Amaëlle porta la main à ses lèvres et le liquide rouge sur ses doigts lui fit comprendre que la petite coupe à sa lèvre saignait légèrement, certainement à cause des baisers. Pouffant, l'invoqueuse répondit simplement :

"Va l'aider, au lieu de pleurer ta cuisine."

Ce fut en pouffant que Bettina rejoignit la cuisine. Amaëlle, quant à elle, fouillait les environs du regard à la recherche d'un tissu pour le poser sur sa lèvre.
_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:50 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

"On se passe le temps."

Will sourit à cette manière de compléter sa phrase. Devant le sourire innocent d'Amy, Bettina leva les yeux au ciel et pointa la lèvre de la jeune Baalath ; étonné, Will constata qu'elle saignait légèrement... leurs baisers avaient dû rouvrir la fine coupure qui s'y trouvait.

"Granas vous punit pour vos cachotteries pendant qu'Adriel détruit ma cuisine."

- Va l'aider, au lieu de pleurer ta cuisine."


Bettina s'éloigna en rigolant. Will avisa sur le guéridon un paquet de mouchoirs en papier, en sortit un, et sourit doucement à sa compagne. Avec délicatesse, il tapota sa lèvre afin de nettoyer le sang.


"Je ne savais pas qu'un baiser pouvait être dangereux..."
, s'amusa-t-il.
_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:58 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

Will s'empara d'un paquet de mouchoirs en papier - où l'avait-il trouvé ? franchement, il connait limite mieux sa maison qu'elle... - et, en sortant un, tapota la lèvre d'Amaëlle avec. Ah... quel plaisir d'être la compagne d'un médecin, on était toujours dorlotée à la moindre petite goûte de sang.
Amusé, Will commenta :


"Je ne savais pas qu'un baiser pouvait être dangereux...
- Je n'ai pas peur de prendre le risque... Et le reprendrais sans hésiter."


Souriant en coin, Amaëlle le fixait en répondant, toute aussi amusée que lui. Cependant, même les plus jolies choses avaient une fin puisque le maître de maison revint dans le salon, suivit par Bettina, qui portait un plateau sur lequel se trouvait une théière et cinq tasses. Sans bouger pour rester face à Will, l'invoqueuse s'étonna :

"Déjà ?
- Il semblerait qu'il ait réussi seul.
- J'attends de voir..."


Bettina aimait également charrier le directeur sur son incapacité à faire quoique ce soit de correct dans une cuisine. Adriel leva les yeux au ciel avant de s'inquiéter :

"Amaëlle, ta lèvre...
- Je me suis mordue la lèvre et ça a rouvert un petit truc, t'en fais pas."


A force de chercher des petites excuses ci et là pour chaque petit détail faisant référence à sa vie de couple officieux avec Will, la jeune Baalath était devenue une experte en petits mensonges pas biens méchants.
_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 22:08 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

"Je n'ai pas peur de prendre le risque... Et le reprendrais sans hésiter."

Will répondit à son sourire en coin - à vrai dire, il l'aurait bien prise au mot et embrassée de nouveau... mais Adriel était de retour, suivi de Bettina chargée du plateau de thé. Amaëlle s'étonna - en effet, en général le directeur était une calamité en cuisine, même - et surtout - pour le thé... Bon, comme disait l'invoqueuse : à voir ce que le résultat donnerait... Adriel s'étonna ensuite de la lèvre blessée d'Amy : Will tapota une dernière fois la petite plaie, le sang semblait avoir cessé de couler. Il froissa le mouchoir dans sa main et sourit à Adriel, se retenant de sourire au mensonge naturel d'Amaëlle.

"Rien de grave, ne t'en fais pas pas. Elle est toute prête à boire ton thé... ce qui n'est pas peu dire !

- Espérons ! Pour boire le thé d'Adriel - avec tout mon respect, patron -, il faut être en rudement bonne santé !"


Eh oui, le thé brûlé d'Adriel était une blague récurrente chez les Baalath... Le genre de plaisanterie familière qu'il faisait bon évoquer quand on avait l'impression que tout allait de travers, histoire de s'ancrer malgré tout dans des éléments de routine bien solides...

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 22:19 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

[...]

Le soir était arrivé et Adriel avait du partir pour sa réunion. Myra était rentrée chez les Baalath et restait avec Bettina et Cheryl. Amaëlle et Will, quant à eux, venaient de se séparer du directeur - avec lequel ils avaient fait un peu de chemin - pour se diriger vers l'appartement du médecin.
A peine Adriel était-il assez éloigné pour ne plus entendre la conversation des deux amants que l'invoqueuse pouffa, amusée :


"Mais le thé d'Adriel... comment il fait, je comprends pas ? Je pourrais même pas te dire à quel goût il était, tellement c'était dégeu !"

Bien piètre sujet de conversation mais Amaëlle avait envie d'agir comme si de rien n'était, comme si la famille Baalath n'était pas en crise et comme si ils étaient tous les deux un couple normal.
C'était une vie qui laissait rêveuse la jeune Baalath.

Continuant à parler, elle prit naturellement la main de Will dans la sienne :


"Tu crois que ça peut être considéré comme un don, en fait ?"

Souriante, elle tourna la tête vers lui et lui sourit. Il n'y avait pas de quoi paniquer. Isley s'était enfuit, lui et Amaryllis allaient s'en sortir et elle, elle allait passer la nuit chez Will sans avoir de chercher d'excuse bidon à Adriel... Myra et Bettina devaient, en ce moment même, être en train de s'amuser de la naïveté d'Adriel à proposer innocemment aux deux amants secrets de passer la nuit ensemble.
Donc... tout allait bien, non ?

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Ryuffine
Chevalier au Pancréas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 538
Localisation: A l'ouest.
Féminin
Personnage(s): Isley, Keziah, Will, Lulu, Noah.
Messages RP: 441
Moyenne de messages RP: 0,82

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 22:31 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

"Mais le thé d'Adriel... comment il fait, je comprends pas ? Je pourrais même pas te dire à quel goût il était, tellement c'était dégueu !"

Will émit un léger rire. Amaëlle et lui venaient de quitter le directeur et se dirigeaient vers l'appartement de Will dans l'air frais du soir, et la jeune femme avait visiblement dans l'idée d'agir de façon innocente et détendue... Tellement, en fait, qu'elle prit tout naturellement la main du médecin dans la sienne. Il sourit, touché. Il appréciait cette impression d'être un couple normal, épanoui...


"Tu crois que ça peut être considéré comme un don, en fait ?

- Je crois bien que oui... Peut-être même qu'on devrait l'étudier comme un véritable cas clinique ! Si tu es encore capable d'avoir des envies de thé après cette chose traumatisante qu'il nous a servi, je sais en faire un potable..."


Bon, il était personnellement plutôt adepte des boissons un peu plus fortes, mais depuis la convalescence d'Amy, il se gardait bien de faire le premier pas pour ces choses-là...

Enfin arrivés, il lâcha sa main pour glisser la clef dans la serrure puis ouvrir la porte, invitant son amante à rentrer tandis qu'Othello venait s'enrouler autour de leurs jambes en ronronnant.

_________________
Je suis la vengeance. Je suis la nuit. Je suis... Verseau.
Revenir en haut
MSN
Sara-kun
Crevette tyrannique

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 534
Localisation: Se refait une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan.
Féminin
Personnage(s): Amaryllis, Amaëlle, Saranaëlle
Messages RP: 465
Moyenne de messages RP: 0,87

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 22:40 (2012)    Sujet du message: Home sweet home. Répondre en citant

" Je crois bien que oui... Peut-être même qu'on devrait l'étudier comme un véritable cas clinique ! Si tu es encore capable d'avoir des envies de thé après cette chose traumatisante qu'il nous a servi, je sais en faire un potable..."

Amaëlle sourit et s'apprêta à répondre mais l'appartement de Will entra dans son champ de vision. De ce fait, l'invoqueuse ne dit rien, attendant que son amant ouvre la porte et la laisse entrer. Ce qu'il fit. A peine avait-elle foulé le sol de l'appartement du médecin que la jeune Baalath vit Othello à leurs pieds, roucoulant. Ah... toujours sur les talons de son maître, celui-là.
Amusée, Amaëlle se baissa pour retirer ses chaussures et gratta la tête de l'animal qui lui offrit un ronronnement plutôt sonore.


"Salut, mon rival amoureux."

Se relevant, l'invoqueuse entra naturellement dans le salon et prit place dans ce canapé qu'elle ne connaissait que trop bien : combien de fois y avait-elle pleuré, rit, bu, fumé... et même soupiré dans les bras de Will ? Souriante, Amaëlle leva les yeux vers le médecin et répondit à l'interrogation qu'il avait posée un peu plus tôt.

"Pour du thé, non merci, je suis rodée. Quelque chose de plus fort serait un plaisir. Quelque chose que tu as plus l'habitude de servir."

Souriant avec douceur à son amant, Amaëlle lui montra, par ce biais, qu'elle avait fait la paix avec ses vieux démons. Son séjour dans la troupe de ménestrels lui avait fait le plus grand bien à ce suejt et l'invoqueuse s'était naturellement redirigée vers l'alcool, et même une fois le chin'seï, sans que ses excès ne la rattrapent.

De plus, pour oublier la situation pourrie dans laquelle ils étaient et ne penser qu'à Will et elle - désolée Isley mais cela lui ferait le plus grand bien -, l'invoqueuse ne refusait un peu d'aide de son ami l'alcool...

_________________
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:23 (2018)    Sujet du message: Home sweet home.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'univers de Britannia Index du Forum -> Lulyde -> Zexxion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com